Actu

Immobilier sur Paris : le m2 presque à 10 000 euro

À Paris, si la demande d’achat de biens immobiliers se fait de plus en plus nombreuse, l’offre reste encore très limitée. C’est pourquoi les prix ne cessent de flamber, le m2 frôlant maintenant les 10 000 euros.

Immobilier, la barre de 10 000 euros/m2 est atteinte à Paris

Ceux qui se sont plaints des prix exorbitants des biens immobiliers à vendre dans la capitale française peuvent toujours prendre leur mal en patience. En effet, depuis le début de 2018, le prix moyen de l’immobilier ne cesse de monter pour atteindre actuellement une hausse de près de 7 % comparée à celle de l’année précédente. Dorénavant, le m2 se négocie maintenant à plus de 9 500 euros, de quoi donner envie de maudire le secteur. Selon un professionnel dans le milieu, quoique cette hausse ait enregistré un certain recul les derniers mois de 2017, les 10 000 euros seront vraisemblablement atteints vers la fin de l’année 2018. D’ailleurs, cette tendance à la hausse a déjà été prédite par les sondages des professionnels du domaine.

A découvrir également : Devenir propriétaire ou rester locataire ? Nos conseils

Un budget également en hausse

Si l’immobilier sur Paris a connu une telle montée en flèche, c’est qu’il suit la même tendance des budgets moyens des Parisiens. Celui-ci a en effet enregistré une hausse de 5 % en une seule année, atteignant actuellement près de 473 600 euros, soit le double de ce que dispose le français moyen. Celui-ci ne leur permet toutefois d’acquérir qu’un appartement de 50 m2 environ, de quoi freiner les ardeurs. De plus, les délais se sont encore écourtés de 3 jours pour se fixer à 61 jours. Cette durée moyenne a toutefois pris en compte celles des biens difficiles à écouler comme les rez-de-chaussée exposés plein nord par exemple et qui sont surestimés par rapport à leur véritable valeur. À Paris, lorsqu’un bien immobilier satisfait à la demande, et son prix correspond, il se vend en à peine une semaine. Dans le sens contraire, on note toutefois un certain recul du nombre de compromis de vente signés, une baisse de 10 % de janvier au mois de mai. Les annonces de biens à vendre aussi se font rares, d’où un recul de 19 % en une seule année.

A lire en complément : Investir dans le neuf : quels avantages ?

Les probables causes de cette envolée de tarif

Parmi les probables causes de cette envolée du prix du m2 dans la capitale, on cite donc la rareté de l’offre. En effet, depuis les 10 dernières années, la mairie n’a cessé de racheter des milliers d’appartements dans le but d’en faire des HLM. En l’espace de 15 ans depuis 2001, pas moins de 76 000 logements ont donc fait partie du parc social. À côté, il y a aussi de moins en moins de constructions neuves, la plupart étant dans le parc privé, donc à vendre aussi. L’habitude des Parisiens d’acheter un autre appartement avant de vendre l’existant raréfie aussi l’offre. En 2017, une année pourtant reconnue comme excellente en termes de transaction, 38 900 ventes seulement ont été réalisées dans les 12 plus anciens arrondissements de Paris.

19 juin 2018
Show Buttons
Hide Buttons

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

Merci!