Actu

Extension de maison : comment réussir son projet ?

Il peut être nécessaire d’avoir plus d’espace dans sa maison en raison peut-être de la famille qui s’agrandit. À cet effet, il urge de réaliser des travaux d’extension. Vous pouvez alors penser à plusieurs configurations comme la surévaluation de la toiture, l’aménagement des combles, l’extension sur plusieurs niveaux, une pièce supplémentaire de plain-pied, etc. Cependant, pour disposer de nouveaux espaces, vous aurez à faire face à certaines contraintes. Comment réussir réellement son projet d’extension de maison ? Découvrez tout dans cet article.

Se référer aux règles d’urbanisme de votre zone

Quelle que soit la forme d’extension de maison que vous envisagez, vous devez forcément prendre en considération, les contraintes d’urbanisme de votre zone. Vous devez alors consulter premièrement le PLU (Plan Local d’Urbanisme) en vous rapprochant de votre mairie. Dès lors, vous apprendrez sur les contraintes à considérer pour votre extension. Il s’agit entre autres des dénivelés, les orientations de constructibilités, la qualité et la nature du terrain, la hauteur de la construction, les limites de la propriété, etc. Par ailleurs, sachez que si ces contraintes sont d’ordre général, chaque commune peut aussi avoir des exigences particulières que vous devez respecter.

A lire également : Montreuil : cette ville où le neuf est moins cher que l'ancien

Vous pouvez alors être contraint d’utiliser des matériaux spécifiques ou vous voir imposer une couleur particulière de façade. En outre, selon la taille de votre extension, vous serez amené à demander soit un permis de construire ou encore faire une déclaration préalable de travaux. Ladite déclaration sera faite lorsque votre projet est inférieur à 20m2. Dans le cas contraire, c’est d’un permis de construire dont vous aurez besoin.

Confier ses travaux à un expert 

Pour l’extension de votre maison, vous ne ferez pas confiance à n’importe qui. En effet, seul un professionnel comme un architecte sera concrètement comment faire pour que l’extension de votre maison soit une réussite. Même si vos travaux ne nécessitent pas la présence d’un architecte aux yeux de la loi, c’est à lui que vous devez confier votre projet. Il est l’oreille attentive à vos exigences. En outre, c’est lui qui réussira à travailler la forme de l’extension, son volume et pourra faire le lien entre les bâtis. De plus, il prendra en considération vos façades, isolations et menuiserie pour vous proposer des projets au choix. C’est alors lui qui saura comment orienter votre maison pour que vous profitiez au maximum de la lumière du jour. Ici, l’orientation pleine sud sera certainement de mise.

A voir aussi : Faire des économies en changeant de fournisseur d'énergie

En outre, l’architecte vous conseillera sur le style qui sera adéquat avec votre maison. Le choix sera alors fait entre un style en parfaite symbiose ou une création en rupture complète. Toutefois, vous tiendrez compte de votre budget et de vos propres goûts.

Respect de la Réglementation Thermique en vigueur

Aujourd’hui encore, c’est la Réglementation Thermique 2012 qui est encore en vigueur. En effet la RT 2020 sera d’actualité à partir du 1er janvier 2020. Pour les extensions de plus de 100 m2, une réglementation sera appliquée conformément à toutes les exigences du RT 2012. En ce qui concerne les extensions de moins de 50 m2, la RT 2012 sera appliquée sur les éléments modifiés ou ajoutés. Enfin entre 50m2 et 100 m2, l’efficacité énergétique de votre maison doit répondre à la norme RT2012. Vous devez par la suite informer votre mairie de l’achèvement des travaux et informer les services fiscaux dans un délai de 90 jours après cet achèvement.

 

Choisir le bon type d’extension en fonction de ses besoins et de son budget

Choisir le bon type d’extension en fonction de ses besoins et de son budget est essentiel pour mener à bien votre projet. Il existe plusieurs types d’extensions possibles, tels que la surélévation, l’extension latérale ou encore l’aménagement des combles.

La surélévation consiste à ajouter un étage supplémentaire au-dessus de votre maison existante. Elle permet ainsi de gagner des mètres carrés sans empiéter sur l’espace extérieur, idéal lorsque vous disposez d’un petit terrain. Cette option peut s’avérer coûteuse, car elle nécessite une structure renforcée et une accessibilité difficile pendant les travaux.

L’extension latérale, quant à elle, consiste simplement à agrandir la surface habitable en construisant une pièce supplémentaire adjacente à votre maison existante. Cette solution est moins onéreuse qu’une surélévation, mais nécessite souvent une autorisation préalable auprès de la mairie avant tout commencement des travaux.

Aménager les combles peut aussi être un moyen astucieux d’agrandir sa maison tout en optimisant l’espace disponible déjà présent dans celle-ci. Cette option peut être plus économique que les deux précédentes, cependant il faudra prendre garde aux éventuelles contraintes techniques telles que la hauteur sous plafond limitée ou encore le sens des poutres qui peuvent perturber la configuration du nouvel espace créé.

Il ne faut pas négliger non plus vos besoins personnels lors du choix du type d’extension : si vous avez besoin d’une chambre supplémentaire ou souhaitez agrandir votre salon, chaque option ne sera pas adaptée. Et bien sûr, en fonction de votre budget disponible pour ce projet d’extension de maison, certains types d’extensions seront plus avantageux que d’autres.

Vous devez prendre le temps de réfléchir à vos besoins et à vos contraintes avant toute décision concernant le type d’extension souhaité. N’hésitez pas à faire appel aux services d’un architecte ou d’un professionnel du bâtiment pour vous aider dans cette démarche.

Anticiper les contraintes techniques liées à l’agrandissement de sa maison (fondations, toiture, etc)

Lorsque vous envisagez d’agrandir votre maison, pensez à bien prendre en compte les contraintes techniques qui pourraient survenir pendant le processus. Certaines de ces contraintes sont évidentes et faciles à anticiper, tandis que d’autres peuvent être plus imprévisibles.

L’un des premiers éléments techniques à considérer est la fondation. Effectivement, l’ajout d’une extension peut avoir un impact sur la stabilité du bâtiment existant si les fondations ne sont pas adaptées. Pensez à bien faire appel à des professionnels compétents tels qu’un architecte ou un ingénieur en construction qui sera capable d’évaluer la faisabilité du projet et identifier rapidement les potentielles difficultés liées aux contraintes techniques.

Article similaire