Actu

Comment choisir une chaussure de sécurité selon votre environnement d’activité ?

La chaussure de sécurité est un accessoire indispensable pour éviter le plus possible des atteintes au niveau des pieds et des chevilles. Entre bottes de chantier, rangers de sécurité, mocassin et basket renforcés, comment vous y retrouver ? Toutes ces chaussures ont leur utilité et niveau de sécurité respectifs.

Les normes de sécurité des chaussures de sécurité

A lire aussi : Investir dans un logement neuf pour la location : bonne ou mauvaise idée ?

Faisant partie de l’EPI obligatoire dans certains secteurs d’activité, la chaussure de sécurité n’est pas à choisir à la volée. Ces chaussures sont construites conformément à des règles de sécurité stipulées par la norme européenne EN20345. Si la norme de sécurité SB définit les caractéristiques les plus basiques d’une chaussure de sécurité, vous êtes plus susceptible de rencontrer sur le marché des chaussures S1, S1P et S3. Les modèles les plus représentatifs sont ceux de s24.fr.

La chaussure de sécurité SB

Une telle chaussure doit procurer une protection minimale à vos pieds. Sa semelle doit être antidérapante et elle doit être munie d’une coque. Vous remarquerez que cette coque supporte le choc (200 joules) et l’écrasement (15 kN).

A lire aussi : Calculer la TVA sur marge marchand de biens

La chaussure doit être construite avec des matériaux résistants à la vapeur d’eau, à la déchirure et à l’abrasion. Pour ce qui est de la forme, une chaussure SB peut être basse ou plus ou moins montante. Si les boots s’arrêtent au-dessus des chevilles, les bottes et cuissardes arrivent respectivement sous le genou et au niveau de la naissance de la jambe.

S1, S1P et S3 : les standards actuels

Les chaussures de sécurité S1 et S1P ont les mêmes caractéristiques à un détail près. La norme SP1 indique que la chaussure dispose d’une semelle anti perforation. En dehors de ce détail, une chaussure de sécurité S1 et S1P sont résistantes aux hydrocarbures et aux huiles minérales. Elles sont également dotées d’un système d’absorption de choc au talon et sont des chaussures électrostatiques.

Les chaussures de sécurité S3 sont quant à elles hydrofuges et dotées d’une semelle anti perforation. Ces caractéristiques sont à ajouter à celles des S1 et S1P. Contrairement aux chaussures S3, les S2 ne sont pas dotées du même niveau de sécurité au niveau de la semelle. Par contre, sa tige est également résistante à la pénétration d’eau.

Les chaussures de sécurité pour l’extérieur

Dès qu’il s’agit d’activités à l’extérieur, l’on pense tout de suite aux chaussures de chantier. Mais lesquelles choisir au juste ? Dépendamment des conditions de l’environnement de travail, vous pouvez peaufiner votre choix. Une chaussure de chantier se démarque par ses crampons volumineux. C’est utile pour se déplacer sur des terrains caillouteux présentant beaucoup de risques de perforation, comme sur un chantier effectivement.

D’une manière générale, il s’agit de chaussures de sécurité S3 hydrofuges. Pour ceux qui travaillent dans des environnements encore plus délicats, il y a les rangers de sécurité. Ces derniers permettent de profiter d’une meilleure protection au niveau des chevilles et d’une meilleure résistance à la pénétration d’eau. Sinon, vous avez également les bottes de sécurité qui ne disposent pas de lacet, qui sont encore plus protégées contre l’eau.

Les chaussures de sécurité pour l’intérieur

Les baskets de sécurité connaissant actuellement un fort engouement, vous êtes peut-être charmé(e) par un modèle en particulier. En dépit de ses attributs et de son look sportif, un basket de sécurité est conçu principalement pour une activité indoor. C’est la chaussure parfaite pour les ateliers et les laboratoires.

En tout cas, la semelle de ces baskets n’est pas adaptée aux terrains trop difficiles. Selon que l’environnement soit sec ou humide, vous pouvez opter pour un modèle S1 ou S3. Il existe d’autres alternatives aux baskets de sécurité qui sont les mocassins de sécurité. Ce sont les chaussures d’intérieur à privilégier si des règles d’hygiène doivent être respectées comme en laboratoire également.

Article similaire

Show Buttons
Hide Buttons