Acheter

Travaux de copropriété : renseignez-vous bien avant d’acheter

Les travaux de copropriété peuvent survenir à tout moment. Il est donc important avant de se lancer dans l’achat d’un logement en copropriété, de considérer les frais annexes qui pourraient alourdir votre budget. Retrouvez dans les lignes à suivre, toutes les informations sur les travaux de copropriété avant d’acheter votre logement.

Se renseigner sur l’état de l’immeuble

La première démarche à effectuer avant d’acheter un logement en copropriété est de se renseigner sur l’état général de l’immeuble. Pour cela, vous devez consulter deux documents que sont le carnet d’entretien de la copropriété et le diagnostic technique global. Le carnet d’entretien d’un immeuble en copropriété renseigne sur les gros travaux déjà réalisés nécessitant la location de nacelle par exemple. Il s’agit de la réfection de toiture, le changement de la chaudière ou encore le ravalement de façade… Ce document comporte également les références des contrats d’entretien des équipements, l’identité des entreprises comme Boels ayant effectué les travaux puis l’échéancier des travaux retenus en assemblée générale des copropriétaires.

A découvrir également : Vous souhaitez réaliser un investissement immobilier à Lille ?

Le carnet d’entretien est tenu et mis à jour par le syndic de copropriété qui doit le mettre à la disposition de l’acheteur. Le diagnostic technique global renseigne sur l’état du bâtiment. Dans ce document, on retrouve aussi les prévisions des travaux à réaliser sur les dix prochaines années avec une évaluation de leur coût. Ces travaux permettront en effet de maintenir l’état du bien. Le diagnostic technique global est obligatoire pour tout bâtiment mis en copropriété depuis plus de 10 ans.

Les dispositions légales concernant les travaux de copropriété

En tant que futur acquéreur d’un logement situé en copropriété, on doit se renseigner sur les dispositions légales concernant les travaux de copropriété. Selon la loi, les copropriétés ayant plus de 5 ans d’existence et comportant plus de 10 lots doivent réserver au minimum 5 % du budget annuel de la copropriété pour les travaux. Chaque copropriétaire doit donc apporter sa quote-part en fonction des tantièmes définis. Pour respecter cette disposition légale, vous devez évaluer le montant des charges de copropriété.

A voir aussi : Prix appartement Lille : comment faire un bon achat ?

Se renseigner sur les charges de copropriété

Dans un immeuble en copropriété, il existe deux catégories de charges : les charges courantes et les charges exceptionnelles. Les charges courantes regroupent les charges de conservation, les charges d’entretien et les charges d’administration. Les charges exceptionnelles quant à elles varient en fonction du type de copropriété. Il peut s’agir des dépenses liées au fonctionnement des ascenseurs, au raccordement collectif de l’interphone, de la fibre optique ou encore du digicode. Les charges exceptionnelles sont affectées aux copropriétaires selon leur utilité.

Les avantages d’acheter un logement en copropriété

Acheter une maison ou un appartement en copropriété présente plusieurs avantages. Premièrement, l’entretien et les réparations relèvent du syndic de copropriété. Deuxièmement, le choix d’un logement en copropriété permet d’être plus en sécurité. Les appartements sont très proches et si un cambrioleur se hasarde à s’introduire dans le bâtiment, il sera vite arrêté. Troisièmement, vous avez accès à de nombreuses commodités sur place comme la piscine, la salle de sport, le spa et bien d’autres équipements. Les charges sont aussi réparties entre les différents résidents de l’immeuble. Quatrièmement, la taxe d’habitation des logements en copropriété revient moins chère que celle d’une maison individuelle.

08 septembre 2020
Show Buttons
Hide Buttons

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

Merci!