Actu

Casser un mur porteur soi-même, est-ce une bonne idée ?

Plusieurs raisons peuvent pousser une personne à vouloir casser un mur porteur. Que ce soit pour installer une porte, gagner de l’espace ou simplement ouvrir une pièce, le fait de casser le mur porteur représente une excellente option. Mais, le mur porteur joue un rôle important, car il permet de soutenir les planchers ou la charpente d’une maison. Il faut donc prendre certaines précautions particulières avant de se lancer dans ces travaux. Voici quelques détails importants à savoir.

Comment reconnaitre un mur porteur ?

Bien avant d’entamer les travaux proprement dit, vous devez au préalable identifier le mur porteur et cela n’est pas une tâche toujours facile d’où la nécessité de contacter le Bureau d’étude (BET) mur porteur. Plusieurs indices peuvent vous aider à le faire.

A lire en complément : Quel avenir pour l'immobilier après la crise du Coronavirus ?

Déterminer la fonction du mur visé dans la construction

La destruction d’un mur porteur peut faire tout basculer si ce critère n’est pas pris en compte surtout si vous n’êtes pas un technicien reconnu dans ce métier. La plupart des murs mitoyens et murs extérieurs d’une habitation sont des murs porteurs. Ceci étant, il devient important de savoir si le mur que vous envisagez de casser supporte une charpente, soutient un autre mur ou porte un plancher. Au regard du rôle important que joue ce mur dans les trois cas cités, cela va de soi que vous ne devez pas l’ouvrir sans prendre un certain nombre de dispositions au préalable.

Identifier le matériau

démolir un mur porteur

A lire en complément : Comment réduire la consommation énergétique d'une maison ?

Les travaux que vous exécuterez sur le mur porteur doivent dépendre selon que ce mur soit en béton cellulaire ou armé, en brique, en parpaings, en pierre ou en plâtre. Dans le cas où vous n’arrivez pas à identifier facilement ce mur, il est conseillé de taper légèrement au niveau des parois et le bruit obtenu peut vous indiquer sur si vous êtes en présence d’un mur porteur ou non. Toutefois, si le bruit est plutôt mat et plein, c’est qu’il s’agit bien d’un mur porteur et si le son est creux, vous êtes en face d’une cloison.

Estimer l’épaisseur des murs

L’une des caractéristiques d’un mur porteur c’est son épaisseur qui le distingue des autres murs. De manière générale, lorsque l’épaisseur d’un mur est inférieure à 15cm, il n’est pas porteur. Ce paramètre apparaît comme l’un des plus importants.

La première règle à respecter avant de casser un mur porteur

Avant de procéder à la transformation ou à la démolition du mur porteur de votre logement en copropriété, vous devez expliquer les raisons qui vous poussent à effectuer ces travaux. Cela vous permettra de constituer un dossier qui contient les devis de l’architecte de l’immeuble, de la société de maçonnerie et du Bureau d’Études Techniques (BET). Pour un mur porteur mitoyen, il est important de compléter ce dossier avec un état des lieux contradictoire.

Ce mur porteur mitoyen peut occasionner des écaillements de peinture, des fissures ou d’éventuels dommages légers. En effet, cet état des lieux est indispensable pour vous aider à ne pas être ennuyé par des voisins profiteurs. Une fois le rapport envoyé au syndic de la copropriété, il décidera de vous donner ou pas l’autorisation de commencer vos travaux. Toutefois, faire appel à une entreprise de démolition vous permettra d’obtenir des résultats fiables.

Pourquoi faire appel au BET et à un architecte pour casser un mur porteur ?

La raison pour laquelle vous devez solliciter les services d’un architecte est très simple. C’est lui seul qui pourra vous renseigner sur la faisabilité de votre projet. Il pourra également vous renseigner sur ses conséquences. En effet, lorsque vous cassez une partie du mur porteur, vous devez vous assurer que celle-ci est bien remplacée par d’autres matériaux qui permettent de soutenir votre structure. C’est donc le rôle de l’architecte de vous trouver ces solutions.

En ce qui concerne le BET, il se charge d’effectuer des calculs bien précis afin de déterminer la meilleure manière de réaliser les travaux sur le mur porteur. Il vous aidera également à choisir le type d’élément de soutien le mieux adapté à votre installation afin d’obtenir de meilleurs résultats.

Quelles techniques utilisées pour casser un mur porteur ?

Après avoir rempli toutes les formalités administratives nécessaires, n’hésitez pas à confier votre projet de démolition du mur porteur à des professionnels dans ce domaine. Casser un mur porteur consiste à le découper en utilisant une technique précise. En effet, il existe plusieurs techniques efficaces pour casser un mur porteur. Il s’agit entre autres des techniques suivantes :

  • Poutrelle sur sommiers pour des petites ouvertures comprises entre 80 cm et 1 m de large ;
  • Portique pour créer un jambage entre deux poutrelles clouées au sol et en liaison ;
  • 2 demi-poutres pour les travaux les plus lourds.

Quelle que soit la technique choisie pour casser le mur porteur, assurez-vous de bien choisir l’entreprise qui se chargera de sa démolition. Il est nécessaire d’opter pour une entreprise de maçonnerie spécialisée dans ce domaine afin de bénéficier des prestations de qualité.

19 mars 2018
Show Buttons
Hide Buttons