Conseils

Qu’est-ce qu’un syndic de copropriété ?

Toute copropriété a pour obligation de désigner un syndic dont le rôle sera d’assurer la gestion et l’administration de ladite copropriété. Ce syndic sera aussi le représentant du syndicat de copropriété sur le plan légal. Aujourd’hui, on peut dire qu’il existe deux types de syndics. Il y a le syndic de copropriété professionnel et celui non professionnel. Dans cet article, on va à la découverte de ce qu’est réellement un syndic de copropriété.

Le syndic professionnel de copropriété

Le syndic de copropriété d’un bien en occurrence d’un immeuble peut être un professionnel qui serait par exemple une personne physique ou encore morale. En outre, pour jouir de cette fonction, répondre à plusieurs impératifs est nécessaire. Ainsi, un syndic professionnel doit devoir justifier d’une bonne garantie financière par le biais d’une banque ou encore d’un établissement de caution mutuelle. Cela est nécessaire pour la couverture des fonds de la copropriété.

A lire aussi : Comment choisir ses meubles de salon

Ensuite, le syndic professionnel doit être en mesure d’établir une assurance responsabilité professionnelle, en plus d’une carte professionnelle qui fera office de preuve de ses compétences dans le domaine de la gestion. Par ailleurs, ce dernier aura pour obligation d’ouvrir un compte au nom de la copropriété, dont il aura la gestion. D’ailleurs, ce compte devra être séparé du propre compte dudit syndic.

Le syndic coopératif de copropriété

Le syndic de copropriété peut ne pas être une personne morale ou physique professionnelle. D’ailleurs, c’est une mission qui peut être exécutée par un copropriétaire de façon bénévole, ou encore par un ensemble de copropriétaire que l’on aura sélectionné parmi les personnes qui siègent au conseil syndical.

A découvrir également : L’estimation de la valeur vénale d’un bien immobilier

Ainsi, ici aussi le syndic aura besoin d’ouvrir un compte bancaire pour la copropriété, à moins que les copropriétaires aient décidé autrement par voie de vote. En outre, un syndicat de copropriété qui n’est pas professionnel n’a nullement besoin de disposer d’une carte professionnelle, ou d’une quelconque garantie financière. D’ailleurs, c’est pour cela que ce type de syndic peut être aussi appelé le syndic coopératif. En outre, il n’a pas besoin de souscrire à une assurance responsabilité civile professionnelle, mais cela lui est recommandé vivement.

Les obligations du métier de syndic de copropriété

Quoi qu’il en soit, le métier de syndic de copropriété nécessite de disposer de certaines compétences que ce soit au niveau juridique, au niveau de la comptabilité, du management des finances, ainsi que dans le domaine de l’administration.

Au-delà de ces connaissances techniques, il est nécessaire que le syndic fasse preuve de patience, de bonne gestion, puis d’autorité, tout en étant toujours à l’écoute. Ce sont là des qualités indispensables qui l’amèneront à bien faire la médiation, afin de pouvoir résoudre certains conflits qui surviennent toujours au sein d’une copropriété.

Comment désigne-t-on un syndic de copropriété ?

Généralement, avant que l’on ne désigne un syndic de copropriété, il est important de mettre en place un petit système de concurrence où se joueront la pertinence et la valeur de nombreux projet de contrat. C’est une étape qu’organise généralement le conseil syndical. En outre, ces contrats déterminent la durée et les conditions d’exécution du mandat, en plus de la rémunération du syndic de copropriété. Un vote auquel participe tout un assemblé générale, à l’issue duquel le syndic est désigné à la majorité absolue.

20 mai 2020
Show Buttons
Hide Buttons

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

Merci!