Actu

L’immobilier à Bordeaux : attractif ?

S’il y a bien une évidence, c’est que la ville de Bordeaux est la plus chère de France dans le domaine immobilier. En réalité, le prix du mètre carré est estimé à pas moins de 4 800 €. Ainsi, considérant qu’il s’agisse d’un marché immobilier aussi prisé, il n’est pas surprenant que de nouvelles habitations soient construites. Cependant, quelle est réellement la situation de l’immobilier à Bordeaux ?

Une hausse des prix de l’immobilier

Si l’on considère le fait que tous les ans, environ 23 000 ménages arrivent à Bordeaux, il n’est pas surprenant de constater que les investisseurs se font de plus en plus nombreux dans cette ville. En effet, Bordeaux fait partie des villes les plus attractives de France. Malheureusement, il y a des acquéreurs qui ne disposent pas de moyens suffisants pour investir dans l’immobilier bordeaux. Ils sont donc obligés de s’orienter vers les zones périphériques.

A lire aussi : Pourquoi les entreprises de Suisse romande ont autant la cote ?

C’est pourquoi, par exemple dans le Médoc, les prix de l’immobilier ancien ont connu une hausse de 6,2 %. Dans d’autres périphéries, les taux sont largement plus élevés. Ils se situent entre 11,7 et 15,3 %. À Libourne, les chiffres sont encore plus impressionnants. En effet, dans cette région, le coût de l’immobilier a augmenté de plus de 16,3 %.

En ce qui concerne les appartements neufs, leurs prix ont aussi connu une hausse. Cette dernière varie entre 6,2 et 9,8 %.

A lire également : Investir dans le neuf : quels avantages ?

Une attractivité de plus en plus accrue

La proximité de la ville de Bordeaux avec la ligne TGV Bordeaux-Paris constitue l’un des atouts qui intéressent particulièrement les investisseurs. Aussi, tout comme à Nantes, il est possible de bénéficier d’un dispositif avantageux. Il s’agit de la loi De Normandie.

Cet allègement fiscal profite davantage aux investisseurs les plus jeunes. En réalité, ces derniers ont une moyenne d’âge avoisinant 30 ans. Ils sont estimés à un taux d’environ 12,9 %. De plus, beaucoup de jeunes couples ou de jeunes cadres sont de plus en plus intéressés par la ville de Bordeaux. Toutefois, les séniors marquent leur présence dans cette ville avec un taux plus élevé. Ils représentent environ 16,7 % des investisseurs.

Une variation de prix selon les régions

Il est indéniable que les prix de l’immobilier connaissent une légère baisse. Cependant, il n’en demeure pas moins que le prix du m² est relativement élevé. En moyenne, celui-ci est estimé à 4 500 € pour un logement neuf. Ceci, malgré que ce type d’appartements n’est plus prisé sur le marché. En réalité, les habitations neuves ont connu une régression de 37 %. Quant aux logements anciens, ils connaissent une diminution de 0,4 %. De leur côté, les maisons en constructions baissent de 17 %.

Toutefois, cette variation de taux n’a pas un impact considérable sur les prix de l’immobilier, bien au contraire. En effet, les tarifs ont connu une hausse de 2,7 % dans le logement neuf. En revanche, dans l’appartement ancien, cette augmentation est estimée à 5,2 % voire 5,3 %.

Sur le plan régional, ces prix connaissent une diminution de 0,3 % dans le neuf. Par contre, l’ancien logement subit une augmentation de 1 %. Par ailleurs, pour profiter de tarifs alléchants pour votre investissement immobilier, l’idéal est de souscrire par exemple un crédit immobilier chez Crédit Agricole.

Les communes les plus accessibles de Bordeaux

Même si les prix de l’immobilier à Bordeaux sont relativement élevés, certaines communes sont plus accessibles que d’autres. En effet, il y a celles de Lormont et de Mérignac qui vous permettront de réaliser d’énormes économies. Par ailleurs, à Bouscat, les tarifs ont également connu une baisse de 8,7 %.

08 décembre 2020
Show Buttons
Hide Buttons

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

Merci!