Investir

Connaissez-vous les principes de la gestion locative ?

Acquérir un bien immobilier de nos jours sans encombre est une vraie aubaine. En devenant propriétaire, nous sommes à l’abri de toutes les contraintes que vivent les locataires. Mais la possession d’un bien est aussi une lourde tâche.

Nous sommes responsables de plusieurs choses et devons prendre en charge tout ce qui concerne de près ou de loin notre bien immobilier. Parfois, les traitements des charges et des papiers administratifs sont très lourds que nous sommes dans l’obligation de faire appel à un intervenant extérieur. Comme c’est le cas de la gestion locative.

A lire également : Rénover son appartement pour mieux vendre

La gestion locative c’est quoi ?

La gestion locative c’est le processus qui consiste à confier la charge de son bien immobilier à un intervenant extérieur. Ce dernier est considéré comme un administrateur de bien et s’occupe de toutes les tâches se rattachant aux biens en question.

La gestion locative immobilière concerne principalement la recherche de locataires, la gestion du loyer, la gestion des conflits et le traitement de tous les papiers administratifs. C’est donc un accord tacite entre deux personnes c’est-à-dire entre le mandant et le mandataire. Le contrat ne doit pas dépasser les 30 ans.

A découvrir également : Acquisition d’une résidence principale : n’oubliez pas ces démarches !

Le gestionnaire locatif est alors en charge du loyer, des locataires, des conflits internes qui peuvent survenir, des démarches juridiques et administratives mais également des négociations des baux.

Pourquoi passer par une gestion locative ?

De nos jours, posséder un bien immobilier est une charge importante. En étant propriétaire et soi-même occupant de son bien, on connait moins de problèmes. Mais en étant propriétaire qui loue son bien à un tiers, des contraintes s’imposent alors.

On notera principalement les papiers administratifs mais également la gestion des conflits. Mais le plus important reste la connaissance du marché immobilier. En effet, tous les propriétaires ne connaissent pas les ficelles du marché et perdent beaucoup du temps dans plusieurs démarches. Il faut de ce fait faire appel à un expert du marché local d’ordre administratif mais aussi juridique.

Le principe est donc de passer la charge et la totale responsabilité à un administrateur de biens pour une bonne gestion de votre bien dans le cadre d’une location par une telle ou telle personne.

Les biens concernés par la gestion locative

La gestion locative est appliquée seulement aux immeubles. Ces derniers peuvent être des résidentiels, industriels ou commerciaux. La gestion locative est comparable à celle une gestion standard que l’on rencontre dans le monde des affaires. La personne est en charge de gérer un ou des biens selon ce qui est contracté. La gestion de ces biens n’est pas une mince affaire.

Il faut des connaissances bien précises. La connaissance des juridictions concernant les immeubles est indispensable. De ce fait, il ne faut pas confier la charge d’une gestion locative à n’importe qui. L’obtention d’un titre professionnel est donc une obligation certifiant juridiquement que la personne a suivi une formation complète et professionnelle sur la gestion locative.

Réglementation

La réglementation n’est pas la même dans un pays et dans un autre. Dans certains, un courtier licencié peut être en charge de cette fonction. En France par contre, la loi Hoguet règlemente l’activité de gérant de bien ou d’administrateur d’immeuble. Cette loi date de janvier 1970 et un décret fixe les conditions de l’application de cette loi. Cette dernière institue des obligations telles : une assurance de responsabilité, une carte professionnelle et la garante financière. De nombreux gérants locatifs sont disponibles partout dans le pays comme la gestion locative à Toulouse avec Patrimandco par exemple. Ils sont en mesure de mieux gérer un bien en mobilisant de bonnes compétences professionnelles.

Les missions et responsabilités du gestionnaire locatif

Les missions et responsabilités du gestionnaire locatif sont variées. Tout d’abord, il doit être en mesure de rechercher des occupants pour les logements vacants et effectuer la négociation des contrats de location. Il doit ainsi assurer la promotion immobilière, procéder aux visites avec les potentiels locataires, réaliser l’entrée dans les lieux ainsi que vérifier leur état avant l’arrivée des nouveaux résidents.

Il est aussi chargé de veiller à ce que le loyer soit payé régulièrement et au respect du contrat par chaque partie (locataire comme propriétaire). Le gestionnaire peut aussi être sollicité pour intervenir lorsqu’il y a un conflit entre les parties prenantes ou lorsque le paiement du loyer est en retard.

Le gérant se charge aussi de toutes autres tâches afférentes à la bonne marche du bien immobilier qu’il gère : demander une caution si nécessaire ou encore s’assurer que chaque occupant paie tous ses frais liés à son occupation (charges communes, eau, électricité…).

En cas d’imprudence, par exemple si le voisinage se plaint souvent contre un querelleur manifeste qui perturbe la tranquillité publique dans l’immeuble, par exemple via des bruits excessifs ou des comportements troublants voire dangereux, c’est au gérant locatif qu’incombe la responsabilité morale et légale d’intervenir.

Si vous êtes propriétaire mais ne souhaitez pas vous occuper personnellement de votre bien immobilier, engager un professionnel spécialisé peut s’avérer judicieux. Effectivement, le gestionnaire locatif pourra vous soulager du poids de la gestion de votre propriété tout en veillant à ce que toutes les obligations légales soient respectées et ainsi garantir une tranquillité d’esprit optimale.

Les avantages et inconvénients de la gestion locative en direct versus la délégation à un professionnel

La gestion locative est une tâche importante pour tout propriétaire immobilier. Elle peut être effectuée directement par le propriétaire ou déléguée à un professionnel spécialisé en la matière. Les deux options ont des avantages et des inconvénients.

En choisissant de gérer sa propriété en direct, le propriétaire a la possibilité d’économiser sur les frais de gestion locative qui sont généralement facturés par les professionnels du secteur. Il peut aussi garder un contrôle total sur la gestion de son bien immobilier et avoir une relation plus personnelle avec ses locataires, ce qui peut contribuer à maintenir une bonne entente entre eux.

Le fait de s’occuper soi-même de la location immobilière peut être chronophage et exigeant en termes d’investissement personnel. Il faut connaître les dernières règles et régulations liées aux baux immobiliers afin d’éviter toute infraction involontaire aux lois locales.

Déléguer cette tâche à un professionnel spécialisé dans la gestion locative apporte aussi plusieurs avantages non négligeables : leur expertise dans le domaine permettra au propriétaire d’accroître l’efficacité globale ainsi que l’excellence administrative associée à cette activité ; ils disposent surtout d’une connaissance approfondie du marché immobilier local permettant ainsi aux investissements immobiliers concernés de bénéficier d’un rendement optimisé (et donc meilleur).

Les aspects administratifs sont aussi pris en charge par le professionnel, de la rédaction du bail à l’établissement des quittances de loyer en passant par les éventuelles démarches déclaratives pour impôts sur revenus fonciers. Il se chargera aussi d’effectuer toutes les tâches liées aux relations entre propriétaires et locataires (visites de logements, états des lieux…).

Faire appel à un professionnel a aussi ses désavantages. Les coûts associés peuvent être significatifs et si celui-ci n’est pas choisi avec soin (en termes d’honnêteté commerciale avant tout), le propriétaire peut perdre confiance dans la gestion quotidienne du bien immobilier.

Que vous choisissiez de gérer votre propriété directement ou que vous fassiez appel à un professionnel qualifié dans la gestion immobilière locative, assurez-vous toujours d’être informé(e) des obligations légales et fiscales qui s’y rapportent afin d’éviter toute sanction non justifiée découlant d’une erreur involontaire.

Article similaire