Conseils

Les pièges à éviter pour l’achat d’une maison ancienne

L’achat d’un bien immobilier est une tâche ardue ; encore plus lorsque le bien est une maison ancienne. Ce type de maison présente en effet bien des atouts. Généralement, elle date d’une autre époque, ce qui vous donne l’impression de voyager à travers le temps. En plus, une vieille maison est souvent vendue moins cher qu’une maison neuve.

Malheureusement, il arrive souvent qu’après un achat, on se retrouve avec un bien qui ne satisfait pas nos besoins ou qui pose d’autres problèmes. Pour éviter ce genre de désagréments, il est important de connaître les pièges que l’on peut rencontrer et de savoir comment les éviter.

Lire également : Conseils pratiques pour enfin obtenir la maison de ses rêves

Ne pas connaître ses besoins

Avant d’acheter une maison, il est important de savoir quels sont ses besoins. Cette étape permet de décider si on veut une grande ou une petite maison, le nombre de chambres qu’il faudrait que la maison possède, sa localisation géographique, etc. Ne pas tenir compte de ses besoins conduit parfois à faire un achat irréfléchi. Ainsi, vous vous retrouvez avec une maison trop grande qui demande trop d’entretien, une maison trop éloignée de ses centres d’intérêt, etc.

A lire également : Les prix explosent, la demande suit : vent de folie sur les bureaux parisiens

Faire un achat sur un coup de tête

Il arrive souvent que l’on tombe sur une maison et qu’on ait le coup de foudre pour celle-ci. Dans ce genre de cas, la tentation est grande d’acquérir et l’on a du mal à résister. Mais il s’agit d’un piège plus redoutable qu’un autre. Se fier à ce seul coup de foudre peut nous amener à prendre une mauvaise décision d’achat. On peut alors payer très cher un bien ancien qui en fin de compte ne vaut pas le montant payé pour l’acquérir. Il peut encore arriver que le montant des rénovations soit trop élevé. Faire un achat sur un coup de tête est donc à éviter à tout prix.

Se contenter d’une seule visite

Il n’est pas rare de décider d’acheter une maison après l’avoir visitée une seule fois. Le problème c’est qu’une seule visite ne suffit souvent pas à bien examiner une maison. Il faut faire plusieurs visites à plusieurs moments différents. On pourra ainsi savoir comment est le voisinage, si à un certain moment il y a des courants d’airs ou autres soucis. De plus, un tour des lieux ne permet pas d’avoir une vision détaillée. En revenant plusieurs fois, vous pourrez voir des choses que vous n’avez pas vues durant votre première visite. Par ailleurs, vous pourrez vous assurer que la maison n’est pas sous litige, vous avez l’occasion de rencontrer le propriétaire ou au moins de vous assurer de son identité, etc.

Ne pas bien examiner la maison

Avant d’acheter une maison ancienne, il faut vérifier son état général. Voir s’il n’y a pas de problèmes d’humidité, d’étanchéité, de tuyauterie, ou de toiture. Vérifiez le bas des murs pour voir s’il n’y a pas de traces d’humidité. Vérifiez également que les poutres et les combles sont en très bon état. Il faut vérifier que les portes le sont également et si besoin, se faire assister par un professionnel. Celui-ci pourra non seulement faire un examen minutieux, mais également évaluer le montant approximatif des travaux que vous devrez faire pour tout remettre en état.

Ne pas tenir compte des différentes réglementations

Certains logements peuvent être situés dans une zone où des travaux d’urbanisation sont prévus. Il est ainsi important de se rendre auprès de la mairie afin de se renseigner. On pourra également vérifier que la maison ne se trouve pas dans une zone à risque. Cela pourra permettre de ne pas se retrouver au beau milieu d’une inondation ou d’un évènement sismique. D’autre part, si la maison fait partie d’un logement collectif, les cahiers de charges doivent être examinés.

Par ailleurs, de nouvelles réglementations ont été mises en place en ce qui concerne les logements anciens. Des vérifications sur la performance énergétique, l’état hypothécaire, etc. sont désormais obligatoires. Il faudra vérifier que toutes ces vérifications ont été faites. En outre, un logement ancien doit avoir fait l’objet d’un contrôle technique dans les 6 mois précédant sa vente. Il est important de vous assurer que le document justificatif existe. Ainsi, les réglementations occupent une place importante dans l’achat d’une maison ancienne et il faut veiller à ne pas tomber dans les pièges relatifs à leur violation.

Oublier de faire preuve de minutie dans les détails

Avant de faire un achat, quel qu’il soit, vous devez vérifier que tous les documents sont en ordre. Sur le contrat que vous signerez, assurez-vous que tout est mentionné : des frais aux limites de la maison. Cela inclut le montant de la vente, les frais d’agence, les réparations à faire, etc. De plus, le contrat devra préciser à qui incombera le paiement des frais de réparation, de rénovation, des autres travaux et aussi des quittances et cotisations diverses. Vous assurez que tout ce qui est en rapport avec la transaction soit légale est ainsi une étape importante qui vous permettra d’éviter de nombreux pièges.

L’achat d’une maison ancienne peut comporter de nombreux pièges. Si vous n’avez pas le temps de vérifier tous les points cités ci-dessus, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel.

Show Buttons
Hide Buttons

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

Merci!