Louer

Comment préparer sa location pour des futurs locataires

Après avoir réalisé un investissement locatif, il faut mettre en location pour rentabiliser au plus vite. Cependant, louer demande des obligations légales et de nombreuses responsabilités au propriétaire. Cela peut vite devenir un casse-tête pour ce dernier. Vous êtes dans la même situation ? Dans ce cas, découvrez ici les différentes démarches pour réussir.

Proposer au locataire un bien en bon état

Le bailleur a des obligations lorsqu’il veut mettre un bien en location. Selon la loi, il doit louer un bien décent et salubre. Dans le cas contraire, le propriétaire est passible de sanctions. Un logement convenable doit être composé d’une pièce principale ayant 9 mètres carrés de surface au minimum au sol et 2,20 mètres de hauteur de plafond. Si vous souhaitez proposer sur le marché un appartement qui correspond à ces critères de décence, essayez de réaliser des travaux avant la mise en location.

Lire également : Quels sont les avantages de la colocation en loi Pinel ?

Sélectionner le type de bail

Pour mettre un bien en location, il est impératif de choisir le type de bail. Vous devez d’abord étudier la demande locative de votre région et l’adapter au type de logement que vous avez. Tout dépend donc de l’emplacement et de la nature du bien. Généralement, les studios et les petites surfaces sont recherchés en location meublée. À ce niveau, vous devez remplir des critères en termes d’équipements et de meubles.

De toute façon, un bail meublé ou vide aura une incidence sur votre imposition. Vous pouvez aussi choisir de vous faire aider pour la gestion de votre mise en location. Il y a des agences spécialisées pour cela. C’est vrai que votre rentabilité va sensiblement diminuer, mais en contrepartie, vous bénéficiez d’un service qui vous facilite la tâche.

A voir aussi : Préparer son logement à la location : 5 conseils de pro

Établir le coût du loyer

préparer sa location

La fixation du prix du loyer ne se fait pas à l’improviste. Pour vous éviter de beaucoup réfléchir, il est conseillé d’établir le coût des loyers en fonction des estimations des agents immobiliers. Vous pouvez aussi vous baser sur celle de l’observatoire des loyers. Si par exemple vous voulez mettre en location un bien dans lequel vous avez investi à travers la loi Pinel, vous avez l’obligation de respecter un plafond de loyer selon la zone.

Effectuer le diagnostic immobilier

Pour louer son bien, il est important de réaliser le diagnostic immobilier. Cela vous permettra d’informer le locataire sur l’état des lieux et sur la consommation énergétique avant qu’il n’occupe le logement. Il doit être aussi renseigné sur son exposition au bruit.

En réalité, il existe trois types de diagnostics à effectuer obligatoirement. Vous avez donc le diagnostic de performance énergétique, l’état des risques naturels miniers et technologiques et enfin le diagnostic plomb qui concerne uniquement les biens construits avant 1949.

Souscrire aux différentes assurances

Un autre point à ne pas oublier est la souscription aux garanties nécessaires. D’ailleurs, c’est la meilleure façon de se protéger en cas de loyers impayés. Vous avez la possibilité de vous faire rembourser intégralement les loyers dus. Cette prise en charge vous met également à l’abri au cours d’une détérioration ou d’un contentieux. Notez que les assurances ne s’appliquent pas à tous les profils de locataires.

Article similaire