Louer

Louer son bien en courte durée à Nice : bonne idée ou pas ?

Si vous êtes l’heureux propriétaire d’un bien immobilier sur la Côte d’Azur, vous vous êtes certainement posé un jour la question de louer votre appartement ou votre villa à la nuitée. Et vous seriez loin d’être le seul dans ce cas. Les plateformes dédiées ont changé le visage de la location à tel point que les bailleurs sont nombreux à transformer des biens habituellement loués en longue durée en biens aménagés pour la très courte durée.

Et Nice ne déroge pas à la règle, bien au contraire. Ville ouverte sur la mer et dotée d’un climat des plus enviés, la capitale azuréenne voit son aéroport accueillir des vols issus d’une centaine de provenances. C’est dire l’engouement que suscite la Baie des Anges !

A lire en complément : Comment calculer un loyer en loi Pinel ?

Alors, qui loue à la nuitée ? Quels sont les points à vérifier avant de franchir le pas ?

Qui loue en très courte durée à Nice

La location de courte durée voit deux profils de loueurs. D’un côté, les bailleurs de biens isolés ou regroupés en immeubles de rapport, et qui voient à travers les plateformes telles qu’Airbnb un moyen de faire exploser leur rentabilité. Ces pratiques posent problème en raréfiant l’offre en location classique à Nice et sur l’ensemble du littoral.

Lire également : Quels sont les avantages de la colocation en loi Pinel ?

Les profils les plus rencontrés restent les propriétaires qui louent leur bien dans le but d’amortir les charges inhérentes à l’entretien. Il s’agit de biens en résidence principale comme en résidence secondaire. Comme l’a observé notre expert chez Votre Agence Immo, agence immobilière à Nice : « De nouveaux profils d’acquéreurs sont apparus ces dernières années. On constate que la recherche intègre assez fréquemment la notion de location à la nuitée. Le succès des sites dédiés a démocratisé la chose. Les propriétaires sont de plus en plus enclins à confier à des touristes de passage leur maison ou appartement le temps d’un week-end ou de vacances ».

Ceci est d’autant plus vrai si le quartier est recherché. Parmi les plus « bankables » notons : la célèbre Promenade des Anglais, la Place Massena, le port et le Vieux-Nice, les collines dominant la baie et les zones à proximité immédiate de l’aéroport.

Les points à vérifier avant de louer son logement à Nice et ailleurs

Confier son bien à de parfaits inconnus implique une certaine organisation. Assurez-vous par exemple de disposer de placards qui se ferment à clé afin de mettre à l’abri des effets auxquels vous tenez.

Pour les aspects logistiques, des services de conciergerie ont fleuri un peu partout avec la démultiplication des studios, appartements et villas affichés à la nuit, au week-end ou à la semaine. La promesse est simple : vous faire gagner du temps et de l’argent en gérant pour vous le ménage, un bref état des lieux et la remise (très provisoire) des clés. Mais attention, en cas de problème, c’est votre responsabilité qui entre en jeu.

En effet, il tient à vous de veiller à ce que vos locataires soient en sécurité, et disposent des moyens d’alerte et des informations en cas de danger. De plus, louer son logement de cette façon demande d’être signalé auprès de la mairie, et ainsi, de s’acquitter des taxes le cas échéant. La taxe de séjour peut être obligatoire selon les régions. Elle est réglée par les locataires, retransmise par le propriétaire et se doit d’être mentionnée sur l’annonce.

Conclusion

Louer son bien en courte durée demande une certaine gestion. Et par voie de conséquence, plus les locataires sont fréquents, plus la gestion du logement est accrue pour pouvoir garder un bien en bon état. Vous prenez le risque de le mettre un jour entre de mauvaises mains et d’en payer les frais. Même si vous pouvez être assuré pour certains dégâts, les successions de personnes pas toujours délicates accélèrent grandement le phénomène de dégradation.

Enfin, assurez-vous de déclarer correctement vos revenus.

Article similaire

Show Buttons
Hide Buttons