Investir

3 précautions à prendre lors de l’achat du terrain pour construire une maison

Faire construire votre maison constitue le Graal pour vous et votre famille ? Vous avez bien raison ! De l’achat du terrain à l’aménagement intérieur, un tel projet vous permet d’apporter votre touche personnelle et de façonner l’habitation de vos rêves. 

Pour mener à bien dans des conditions optimales votre projet, il est indispensable de prendre quelques précautions lors de l’achat du terrain. Voici quelques astuces.

A découvrir également : Pourquoi acheter un bien immobilier à Roanne ?

Lotissement ou terrain isolé

Le choix de la localisation de votre parcelle a des répercussions économiques, mais également en terme de style de vie. En optant pour un lotissement, vous optez pour avoir une vie plus sociale avec un voisinage dense tandis qu’un terrain isolé permet une vie plus autarcique. 

Lors d’un achat en lotissement, portez une attention particulière aux clauses d’accès au chantier et sur les coûts de fourniture. Elles sont abusives et doivent vous alerter sur la fiabilité du promoteur. 

A découvrir également : Achat d'une nouvelle maison : ce à quoi vous devez absolument penser

Viabilité du terrain

Vous devez avant tout vous assurer de la viabilité à long terme de votre construction. Pour ce faire, réalisez une petite enquête de voisinage autour de la parcelle qui vous intéresse. Assurez-vous que la zone n’est jamais inondée et scrutez les murs de maisons afin de repérer d’éventuelles fissures. 

En cas de sol argileux ou humide, intégrez ces contraintes dans le projet présenté à votre constructeur de maison individuelle. Il pourra ainsi intégrer des mesures techniques préventives pour mitiger les risques géologiques ou naturels. 

Respect du bornage 

Lorsque vous aurez identifié une propriété constructible qui correspond à vos exigences, vérifiez la justesse du bornage du terrain. 

Pour ce faire, consultez le cadastre afin d’obtenir les caractéristiques enregistrées de la parcelle et vous assurer de leur bon respect. Une solution plus sûre est toutefois de faire appel à un géomètre.  

Cette mesure préventive va vous éviter de mauvaises et onéreuses surprises qui pourraient survenir si un voisin constate que vous empiétez sur sa propriété.

Étude du sol

L’étude de sol est une étape cruciale dans l’achat d’un terrain constructible. Elle permet de vérifier la nature et la composition du sous-sol afin de déterminer les types de fondations à prévoir pour votre projet immobilier.

Pour réaliser cette expertise, le service des domaines publics ou un bureau d’études géotechniques peut vous aider. Ils vont notamment se pencher sur des critères tels que la stabilité du terrain, sa portance et sa résistance. Ils peuvent aussi détecter des anomalies comme des poches d’eau qui affectent négativement les constructions.

Cette démarche a un coût, mais elle est nécessaire pour éviter tout risque ultérieur tel que des fissures, des affaissements ou des glissements de terrain dont les conséquences sont désastreuses tant au niveau humain qu’au niveau financier.

Avant tout achat d’un terrain en vue de construire un logement, vous devez approfondir cette démarche. Cela va contribuer non seulement à garantir votre sécurité ainsi que celle de vos futurs voisins, mais aussi à éviter toute difficulté administrative liée aux règles régissant le secteur immobilier.

Réglementations et permis de construire

Le bornage est l’opération qui consiste à matérialiser les limites d’une propriété. Il faut bien respecter cette limite pour éviter tout conflit avec les voisins.

Pour ce faire, il est recommandé de faire appel à un géomètre-expert avant d’acheter votre terrain constructible. Celui-ci va vérifier le cadastre et délimiter précisément la surface qui vous appartient ainsi que celle des propriétaires voisins.

Cette démarche facilite aussi l’obtention du permis de construire en permettant une meilleure visibilité sur la superficie réelle disponible pour votre projet immobilier dans le respect des normes urbanistiques en vigueur.

Lorsque vous avez choisi le terrain idéal, penser aux réglementations locales ne doit pas être négligé. Effectivement, elles sont susceptibles d’affecter non seulement la façon dont vous pouvez bâtir mais aussi les délais nécessaires pour obtenir vos autorisations administratives telles que le permis de construire.

Le plan local d’urbanisme (PLU) ou encore notre partenaire WELINK peuvent renseigner ces informations. Ils stipulent notamment les règles applicables à chaque zone tels que la hauteur maximale autorisée ainsi que les distances minimales entre constructions ou encore les orientations possibles selon l’exposition au soleil.

Il faut se renseigner sur la réglementation du PLU en vigueur dans la commune où vous souhaitez construire avant d’entamer votre projet immobilier. Cela permet non seulement de respecter les règles établies, mais aussi de réduire le risque que votre permis soit refusé ou annulé.

Article similaire