Investir

Résidence secondaire : offrez-vous l’Espagne avec un investissement rentable

De Barcelone à la Costa Brava, les atouts de l’Espagne se comptent par dizaines. L’essor touristique prouve que cette destination séduit des voyageurs de profils très variés. Pour avoir la chance d’y séjourner, un investissement dans un pied-à-terre peut être judicieux. Une résidence secondaire bien rentabilisée représente une excellente opération. 

Investir dans une zone à fort potentiel

Acheter une résidence secondaire demande de suivre un processus différent de celui utilisé pour une résidence principale. En effet, étant donné qu’elle n’est pas utilisée par son propriétaire tout au long de l’année, une location doit être possible pour les saisonniers. Les zones les plus touristiques sont donc à viser en priorité. Une maison à vendre en Espagne sera à considérer selon son potentiel locatif.

Lire également : Pourquoi faire appel à un chasseur immobilier ?

La Costa Brava, la Costa Blanca, La Costa del Sol sont en tête des destinations de vacances pour les Européens. Un achat pour une résidence secondaire pourra donc être rapidement rentabilisé. Un accompagnement par un expert en immobilier dans ces régions garantit de choisir le meilleur emplacement. De la recherche du bien idéal à son achat et son ameublement, chaque étape de ce projet est parfaitement maîtrisée.

Confier la gestion locative à un expert local

Difficile de gérer les locataires lorsque la résidence secondaire se trouve à des centaines de kilomètres ! Les propriétaires peuvent déléguer à un expert immobilier sur place pour se charger de tout. Sélection des candidats, état des lieux, encaissement des loyers, le propriétaire pourra rester serein quoiqu’il arrive.

A lire aussi : Achat d'une nouvelle maison : ce à quoi vous devez absolument penser

Pour faciliter la mise en location du bien, le propriétaire utilise un agenda sur lequel il indique les disponibilités. De cette façon, l’agence chargée de la gestion locative peut optimiser le temps d’occupation. Lorsque le logement n’est pas utilisé en tant que résidence secondaire, il pourra être rentabilisé par le biais de locations à la journée, à la semaine ou au mois.

Les avantages fiscaux de l’investissement immobilier en Espagne

Investir dans une résidence secondaire en Espagne offre aussi des avantages fiscaux intéressants. Les propriétaires étrangers peuvent bénéficier d’une réduction de l’impôt sur le revenu grâce au régime spécial des impatriés. Ce régime permet aux non-résidents fiscaux espagnols de payer un taux fixe d’imposition sur leurs revenus locatifs.

Il est capital de souligner que l’Espagne propose une exonération totale de la plus-value immobilière pour les résidences principales et secondaires après 10 ans de détention du bien. Cela signifie que si vous décidez de vendre votre résidence secondaire après cette période, vous n’aurez pas à payer d’impôts sur la plus-value réalisée.

L’investissement immobilier en Espagne peut donner droit à la déduction des charges liées à la gestion du bien (frais d’agence, travaux…), ce qui permet aux propriétaires de réduire leur imposition et ainsi maximiser leur rendement locatif.

Il est capital de mentionner le statut fiscal avantageux pour les retraités européens vivant en Espagne. Grâce au statut de ‘résident non habituel‘, ces derniers peuvent bénéficier d’une exonération partielle ou totale sur leurs pensions et autres revenus provenant hors d’Espagne pendant une période pouvant aller jusqu’à 10 ans.

Investir dans une résidence secondaire en Espagne présente plusieurs avantages fiscaux qui peuvent rendre cet investissement encore plus rentable et attractif pour les investisseurs étrangers.

Les démarches administratives simplifiées pour l’acquisition d’une résidence secondaire en Espagne

Acquérir une résidence secondaire en Espagne présente aussi l’avantage d’une démarche administrative simplifiée. Effectivement, le processus d’achat est relativement clair et transparent, ce qui facilite grandement la transaction pour les investisseurs étrangers.

Pensez à bien faire appel à un avocat spécialisé dans l’immobilier en Espagne. Ce professionnel sera en mesure d’assurer toutes les vérifications nécessaires et de vous guider tout au long du processus d’acquisition.

Une fois que vous avez trouvé la résidence secondaire qui correspond à vos attentes, il faut signer un contrat préliminaire, généralement accompagné du versement d’un acompte. Ce contrat scelle l’accord entre l’acheteur et le vendeur sur les conditions de vente.

Pensez à bien procéder à une étude approfondie des documents juridiques liés au bien immobilier. Cela inclut notamment le certificat de propriété (escritura), le registre foncier (registro) ainsi que tous les autres documents pertinents concernant la situation légale du bien.

Par la suite, vient le moment tant attendu : la signature officielle chez le notaire.

C’est lors de cette étape finale que se réalise réellement la transaction immobilière. Le notaire sert alors d’intermédiaire neutre entre l’acheteur et le vendeur afin de garantir que toutes les parties respectent les termes stipulés dans le contrat.

Une fois la résidence secondaire acquise, il faudra procéder à l’enregistrement de la propriété auprès du registre foncier, ce qui confirme officiellement votre statut de propriétaire. Il est aussi recommandé de souscrire une assurance habitation pour protéger votre investissement contre d’éventuels sinistres.

L’acquisition d’une résidence secondaire en Espagne bénéficie d’un processus administratif simplifié et clair, permettant aux investisseurs étrangers de réaliser leur projet immobilier en toute sérénité.

Article similaire