Actu

Pourquoi investir dans un local d’activité ?

Lorsque l’on parle d’investissement immobilier, on pense souvent, en premier lieu, à l’immobilier résidentiel. Pourtant, investir dans un local d’activité peut être extrêmement bénéfique, car le rendement est des plus élevés, ce qui rend leurs acquisitions attractives. Voici ce qu’il faut savoir sur les biens immobiliers considérés comme des locaux d’activité, et leurs avantages.

Que considère-t-on comme un local d’activité ?

Il est parfois difficile de différencier les types de locaux commerciaux, les uns des autres. De manière générale, lorsque l’on tente de définir le local d’activité, on rattache le terme à tout lieux où se déroule une activité artisanale ou industrielle. On devra donc pouvoir y faire entrer de la machinerie lourde, qui pourra atteindre des hauteurs importantes, dans certains cas. Le local devra donc s’y adapter. 

A lire également : Achat immobilier : comment trouver rapidement un logement adapté ?

On pourra y effectuer différentes activités. Les plus connues sont la fabrication de produits ou encore leur réparation. Viennent ensuite se joindre à ce groupe l’extraction et la transformation de matériaux divers. Naturellement, un espace sur place sera réservé aux dirigeants de l’entreprise, pour y insérer leur bureau et autres outils de travail. Il n’est pas rare de découvrir ces biens immobiliers à l’extérieur des villes (certainement des centres-villes), bien que l’on puisse les trouver dans différents quartiers, selon leur grandeur. Si l’acquisition d’un tel bien vous intéresse, vous pouvez commencer votre recherche d’un local d’activité à vendre, dès maintenant.

Pourquoi choisir un local d’activité comme investissement immobilier ?

Pour une location longue durée

Lorsque l’on possède un local d’activité, il est probable que celui-ci soit loué sur une longue période de temps, par le même propriétaire. Ces baux sont en effet des contrats à longue durée, du type bail commercial 3-6-9. À la signature, les deux parties s’entendent pour une période de 9 ans. Cependant, les locataires conservent le droit de résilier le bail, une fois à tous les 3 ans, en avisant le propriétaire par l’envoi d’un préavis, 6 mois avant la date anniversaire de la signature du bail. C’est pourquoi il se nomme 3-6-9, car il peut se terminer après 3 ou 6 ans. Suite à la 9e année, il devra obligatoirement être renégocié, si le locataire veut y demeurer.

A lire en complément : Qu'est-ce qu'une SCPI de rendement ?

Le locataire s’occupe des dépenses

Contrairement à un bien immobilier résidentiel, toutes les charges reliées à un local d’activité sont généralement gérées et payées par le locataire. Cela s’explique, entre autres, par le fait que l’entreprise qui s’y établit devra payer les impôts locaux qui s’appliquent précisément à leur champ de travail, remplaçant ainsi le propriétaire. Aussi, le locataire devra constamment s’occuper de l’entretien des lieux, en considération de son activité économique et des besoins de transformation et d’adaptation qu’il aura, à travers le temps passé sur ce lieu.

Moins de loyers impayés en local d’activité

Il est plus rare qu’une entreprise ne s’acquitte pas du paiement du loyer, qu’un locataire résidentiel. En effet, il serait improbable qu’une entreprise ne règle pas ses comptes, si elle ne veut pas se retrouver en redressement ou en liquidation judiciaire. C’est donc un investissement qui permet de conserver un état d’esprit plus serein, à chaque fin de mois. 

Article similaire