Immo

Les changements majeurs sur le marché de l’immobilier après le confinement

Après une période de confinement qui a semblé durer une éternité pour les français, on assiste enfin à un retour à la normalité. Cependant, il ne faudrait pas ignorer les différents changements provoqués par ce confinement, non seulement dans les habitudes de la population, mais aussi dans les différents secteurs d’activité. Nous vous proposons donc de découvrir ici, les principaux changements observés en France dans l’immobilier, après le confinement.

L’essor du digital

Le confinement a permis de mettre en évidence, l’importance de la dématérialisation des différents documents nécessaires pour les transactions immobilières. C’est ainsi qu’un décret a mis en place la signature électronique à distance, ce qui a permis de rendre ce marché plus fluide. D’autres processus ont été digitalisés, et c’est le cas par exemple de :

A voir aussi : Quand payer les appels de fonds ?

  •       Les recherches de biens immobiliers
  •       L’estimation du prix des biens que vous pourrez réaliser dans le confort de votre appartement grâce à la plateforme en ligne de Realadvisor – immobilier en France
  •       Les visites de biens immobiliers à distance grâce à la technologie de la réalité virtuelle, etc.

La résistance du marché de l’ancien

Plusieurs secteurs ont été influencés par la récente crise sanitaire, mais cela ne semble pas avoir été le cas pour le marché de l’immobilier ancien. En effet, les dernières statistiques des notaires et des professionnels du domaine ont démontré que ce marché en toujours en parfait état. D’ailleurs, les transactions ont connu une légère hausse, ce qui démontre un véritable engouement de la part de la population pour ce type de bien.

La recherche d’espace et de verdure

Désormais, les mentalités et les envies de français en matière de logement ne sont plus les mêmes. Ils sont en effet plus attirés par les biens offrant plus d’espace et également plus de verdure. Ils souhaitent se rapprocher de la nature et améliorer leur qualité de vie à travers un logement plus grand et plus confortable.

A voir aussi : Pancartes immobilières : comment optimiser leur utilité ?

C’est pour cette raison que ces deux critères sont désormais au cœur des recherches de biens immobiliers depuis quelques mois.

Les nouvelles conditions du crédit immobilier

Dans le but de permettre à une grande partie de la population d’accéder à un logement confortable et adapté à ses besoins, Bercy a pris la décision d’assouplir les recommandations adressées aux banques. Les mesures restrictives ont donc été revues à la baisse, ce qui a permis d’assister à une plus grande souplesse de l’accès au crédit immobilier.

Entre autres choses, la durée maximale des crédits a été reportée à 27 ans au lieu de 25 ans. De plus, la part des mensualités d’emprunt sur les revenus des ménages est passée à 35% ou lieu des 33% habituels.

La baisse des taux d’intérêt

Les taux des crédits immobiliers sont anormalement bas depuis le début du confinement. On aurait pu croire qu’ils finiraient par augmenter après la crise, mais cela n’a pas été le cas. Au contraire, les taux sont restés bas, et tournent actuellement autour de 1,14% en moyenne.

Plusieurs autres changements notables ont été observés après le confinement. Le moins qu’on puisse en dire, c’est qu’ils ont apporté un nouveau souffle au marché de l’immobilier, non seulement en France, mais aussi dans toute l’UE.

Article similaire

Show Buttons
Hide Buttons