Assurer

L’assurance emprunteur Immobilier

L’assurance emprunteur est inséparable avec tout type de crédit. En effet, qu’il s’agisse de crédit auto, de crédit immobilier, de prêt personnel, de rachat de crédit ou encore de crédit renouvelable, l’emprunteur est obligé de souscrire à une assurance. La fonction principale de cette assurance est d’acquitter le capital restant dû sur le crédit dans le cas où l’emprunteur se trouve dans l’impossibilité de de faire.

Assurance emprunteur : définition

L’assurance emprunteur, à l’instar de tous les types de crédit, est régie par des lois spécifiques, notamment la loi Hamon, la loi Bourquin ou encore la loi Lagarde. La loi Lagarde de 2010 a mis en place la délégation d’assurance, tandis que la loi Hamon a autorisé le changement des assurances de prêt sans frais. Quant à la loi Bourquin de 2018, elle assouplit la loi Hamon et autorise un changement ou une résiliation d’assurance emprunteur au cours de la date d’anniversaire des contrats de prêt.

A lire également : Comment choisir un contrat d’assurance d'habitation ?

L’instauration de la loi Lemoine permet aux emprunteurs de profiter des économies en changeant d’assureur quand ils le souhaitent. Par ailleurs, la loi permet aux personnes avec des problèmes médicaux d’avoir plus facilement accès au crédit. De ce fait, ils n’ont plus qu’à trouver la meilleure assurance prêt immo.

La majorité des emprunteurs contractent leur assurance dans les banques qui leur octroient le crédit, souvent pour des raisons pratiques dans le but d’éviter de s’encombrer des démarches administratives. C’est aussi parfois par manque de compréhension de la législation qui permet dorénavant à contracter une assurance auprès d’un établissement différent.

A lire également : Pourquoi est-il essentiel de souscrire à une assurance emprunteur ?

Assurance emprunteur : l’importance pour l’emprunteur

La souscription d’un prêt nécessite de pouvoir le rembourser. Cependant quand le prêt présage une durée de remboursement étalé sur une longue période, l’inquiétude devient un facteur fâcheux tant pour l’emprunteur que pour le prêteur. C’est expressément pour assurer le remboursement peu importe la situation que les assurances emprunteurs ou assurance prêt existent. Cette dernière permet de pallier les risques d’une baisse soudaine des revenus.

Dans le cas d’un imprévu, l’assureur assume le remboursement de la part du capital restant dû que l’emprunteur ne peut plus prendre en charge. Il s’agit d’une solution importante qui permet d’éviter d’entraîner des garanties lourdes de conséquences dans le cas où un imprévu survient.

Assurance emprunteur : l’importance pour l’organisme prêteur

L’emprunteur dispose de la garantie que sa compagnie d’assurance assume le remboursement du crédit restant dû dans le cas où il fait face à un imprévu considérable. Quant à l’organisme prêteur, il dispose de l’assurance que le prêt sera remboursé. Il s’agit d’une garantie non dérisoire au vu des risques encourus, particulièrement quand la durée d’emprunt s’étale sur une période longue et cela même si l’organisme prêteur prend toutes les précautions en amont en vérifiant la solvabilité de l’emprunteur.

Les garanties d’une assurance emprunteur

En contractant une assurance emprunteur, vous bénéficiez des garanties sur plusieurs risques tout au long de la durée de vie du prêt. Ainsi, il y a le décès, l’assurance assume le remboursement du solde auprès de votre banque dans le cas où vous décédez. La PTIA ou Perte Totale et Irréversible d’Autonomie. Dans le cas où vous êtes en état d’invalidité et que vous n’avez plus la possibilité d’exercer une activité professionnelle, l’assurance assume le remboursement du solde.

En cas d’IPT ou Invalidité Permanente Totale, le médecin conseil de la compagnie d’assurance se charge de la détermination de votre niveau d’invalidité. Dans le cas d’une IPP ou Invalidité Permanente Partielle, le médecin conseil se charge également d’évaluer le niveau d’invalidité afin de déclencher la garantie. L’ITT ou Incapacité Temporaire de Travail est une garantie facultative. Quant à la perte d’emploi, elle est parmi les garanties de base. Dans le cas où vous êtes un salarié en CDI et que vous faites face à un licenciement, l’assurance se charge du règlement du solde.

Article similaire