Emprunter

Immobilier : 5 clés pour optimiser son profil emprunteur

Les démarches pour contracter un crédit immobilier sont aussi délicates qu’épuisantes. Plusieurs critères doivent être pris en compte pour être éligible à un crédit pour financer son projet d’investissement immobilier ou pour l’acquisition d’une première résidence. Les informations renseignées sur la demande doivent être crédibles, fondées et surtout témoigner de votre bonne santé financière. Cet article vous fournit 5 clés fondamentales pour monter un dossier attrayant.

Le taux de votre apport personnel

L’apport personnel représente la somme que vous arrivez à mobiliser de votre propre budget sur le montant total que vous demandez en prêt. En d’autres termes, il s’agit de votre capacité de financement pour votre projet immobilier. Cet apport personnel est fixé à un seuil de 10% de façon réglementaire dans presque tous les établissements financiers. Un seuil en dessous de ce taux témoigne d’une probable instabilité financière affectant votre capacité de remboursement.

A lire également : Les conditions à respecter pour pouvoir souscrire à un crédit immobilier

Par contre, les demandes de crédit stipulant un apport personnel de plus de 10%, c’est-à-dire allant de 25% à 33%, sont plus aptes à décrocher un crédit en raison du faible taux de quotité de financement à débloquer par la banque. Toutefois, il est plus avantageux de candidater pour le financement d’une résidence principale lorsque vous ne disposez que de 10% du financement intégral.

La stabilité professionnelle

Une situation professionnelle stable est l’un des critères primordiaux sur lequel se base la banque pour effectuer son analyse. Pour un projet d’investissement immobilier au sein d’un consortium ou un groupe comme lecerclemdb.com, votre ancienneté au sein de la société pourra vous faire bénéficier d’un crédit à un taux abordable. De ce fait, disposer d’un contrat de travail à durée indéterminée ou déterminée avec une certaine ancienneté rassure la banque sur votre capacité à rembourser les mensualités. Dans le cas où vous ne disposez d’aucune ancienneté, il sera judicieux de prouver la durabilité et surtout la stabilité de vos revenus.

Lire également : Vous souhaitez un investissement avantageux ? Faites confiance à une SCPI

Les couples, avec une bonne stabilité professionnelle, sont également bien placés pour remplir tous les critères indispensables pour contracter un crédit. En effet, les banques portent une importance particulière aux revenus du ménage. Plus le taux est élevé et plus les capacités de solvabilité du couple emprunteur sont appréciables.

Un taux d’endettement minimum

Votre dossier aura plus de chances d’être sélectionné s’il présente un taux d’endettement relativement bas. Plus précisément, il ne doit pas excéder 33% de vos revenus. Toutefois, ce principe ne s’applique pas si vous possédez un patrimoine assez élevé qui subsistera même après le paiement ; c’est le reste à vivre. Le reste à vivre, est le montant qui subsiste après la solvabilité des mensualités et des charges fixes. Il est important de garder un taux d’endettement inférieur ou égal à 33% lorsque vous ne disposez pas de moyen financier conséquent.

Pour éviter de se faire refuser la demande ou pour bénéficier d’un taux d’emprunt favorable, nous vous conseillons de soumettre votre dossier avec un taux d’endettement nul. Cela vous garantit un financement avec un meilleur taux d’emprunt.

Renforcer son profil emprunteur

Une gestion intelligente des revenus

Un compte bancaire constamment à découvert reflète une mauvaise gestion de vos finances. C’est un critère à ne pas négliger pour la constitution d’un dossier pour un crédit immobilier. Pour s’assurer de votre capacité de remboursement, la banque aura recours à un examen des relevés bancaires qui vont renseigner sur l’état de vos finances. Le mieux à faire pour maximiser vos chances est d’éviter toute dépense faramineuse et épargner. Ainsi, vous bénéficiez d’une crédibilité vis-à-vis de l’établissement financier et d’un meilleur taux d’emprunt pour vos projets.

Un projet d’acquisition à la hauteur de vos revenus

Afin de ne pas courir plus de risques en apportant l’investissement nécessaire, la banque se chargera de mener une analyse minutieuse pour juger de la faisabilité du projet selon vos revenus. Prenons pour exemple l’investissement dans l’immobilier à travers le crowdfunding. Pour réaliser un tel projet, il vous faut disposer de revenus assez conséquents qui vous permettront de rembourser les mensualités et de pouvoir continuer à vivre convenablement sans risquer de dépasser le taux d’endettement.

Vos ambitions doivent être en adéquation avec vos revenus au risque de voir votre demande rejetée. Aucune banque ne s’engage dans un contrat où les risques sont à craindre à n’importe quel moment. En fonction, de l’emplacement du bien immobilier objet de votre demande et du prix de revente, la banque se montrera plus ouverte par rapport aux risques pris. En cas de non-paiement des mensualités, la banque pourra donc se servir du bien pour solder vos mensualités.

Article similaire

Show Buttons
Hide Buttons