Assurer

Assurance emprunteur : l’ouverture à la concurrence progresse

Après plusieurs années et grâce aux différents dispositifs mis en place par les parlementaires, la concurrence du marché de l’assurance emprunteur semble enfin s’ouvrir. En effet, les banques persistent à garde le monopole de l’assurance emprunteur mais le législateur est bien décidé à ouvrir ce marché. Les emprunteurs disposent désormais de plus de libertés quant au choix de l’assurance.

La délégation d’assurance représente 25 % de part de marché

Aujourd’hui, le secteur de la délégation semble enfin devenir fructueux étant donné qu’il représenterait environ 25 % du marché de l’assurance emprunteur. Les différents dispositifs mis en place depuis plus de dix semblent enfin ouvrir la concurrence sur ce marché. En effet, la délégation d’assurance progresse et commence de plus en plus à s’emparer des parts de marché.

A lire en complément : Assurance habitation : le guide complet

La concurrence sur ce marché semble enfin progressé étant donné que cela faisait plus de dix que les organismes bancaires gardaient le monopole. Aujourd’hui, la délégation d’assurance, c’est-à-dire les assurances proposées par les organismes externes que la banque dans laquelle vous contractez votre prêt, représente 25 % de part de marché.

Vous devez savoir que lorsque vous contractez un prêt immobilier, il est important de faire jouer la concurrence en ce qui concerne l’assurance. De cette façon, vous pourrez bénéficier du meilleur tarif avec les meilleures garanties.

A voir aussi : L’assurance habitation est-elle obligatoire pour les propriétaires ?

Les emprunteurs sont les premiers bénéficiaires de la délégation d’assurance

Si vous souhaitez contracter un prêt immobilier, sachez que la délégation d’assurance sera un véritable bénéfice pour vous. L’ouverture à la concurrence sur le marché de l’assurance emprunteur a de nombreux avantages pour votre financement. En effet, le fait d’opter pour une assurance dans un organisme externe vous permet de faire jouer la concurrence et donc d’obtenir des tarifs considérablement réduits tout en gardant des garanties spécifiques et renforcées.

Plus précisément, la délégation d’assurance vous permet de moduler et d’adapter le coût global de votre prêt immobilier. Vous ne le savez peut-être pas, mais lorsque vous souhaitez contracter un crédit, vous devez prêter attention au TAEG  qui est l’indicateur du coût global d’un crédit immobilier.

L’assurance emprunteur représente un coût important dans le financement et cet indicateur permet de se rendre compte du coût total de votre prêt immobilier. Grâce à la délégation d’assurance, vous pourrez choisir l’offre la moins coûteuse avec les meilleures garanties afin d’optimiser votre TAEG et les conditions de votre financement de prêt immobilier.

Le monopole des banques sur le marché de l’assurance emprunteur

Lorsque vous contractez un prêt immobilier, vous devez souscrire une assurance emprunteur. Au moment de choisir cette assurance, les banques vous proposent automatiquement leurs produits mais vous pouvez aussi opter pour la délégation d’assurance. Par ailleurs, depuis plusieurs années, les organismes bancaires gardent un monopole sur le marché de l’assurance emprunteur. Bien que les parlementaires tentent de réduire ce phénomène, les banques persistent.

Par ailleurs, pour ouvrir la concurrence sur le marché de l’assurance emprunteur et permettre plus de liberté aux emprunteurs, les parlementaires mettent en place différents dispositifs. Effectivement, cela fait maintenant plus de dix ans que différentes Lois ont été mises en place dans le but d’ouvrir la concurrence sur ce marché et de faire face au monopole des banques. Aujourd’hui, après plus de dix ans, l’ouverture à la concurrence sur le marché de l’assurance emprunteur semble enfin progressé. En effet, bien que les organismes bancaires détiennent le marché en majorité, la délégation d’assurance vient en force.

Quels sont les dispositifs mis en vigueur pour déjouer le monopole des banques ?

Le premier dispositif pour ouvrir la concurrence sur le marché de l’assurance emprunteur a été mis en vigueur en 2010. En effet, la Loi Lagarde avait été votée et mise en place pour ouvrir la concurrence et déjouer le monopole des banques. Ce dispositif a permis la délégation d’assurance dans le cas où le nouveau contrat comporte des garanties similaires.

Ensuite, la Loi Hamon en 2014 a permis aux emprunteurs de résilier leur contrat d’assurance durant les douze premiers mois du contrat. Pour finir, l’amendement Bourquin consiste à résilier un contrat d’assurance emprunteur tous les ans à la date d’anniversaire de la signature, avec un préavis de deux mois.

Pour finir, le 2 octobre 2020, l’Assemblée nationale a voté en faveur d’une nouvelle Loi qui permettrait aux emprunteurs de résilier leur contrat. Plus précisément, avec cet amendement vous pourriez résilier votre contrat d’assurance emprunteur pour votre prêt immobilier à tout moment et sans raisons spécifiques.

L’amendement pour la résiliation à tout moment a été refusé

Vous l’avez compris, les parlementaires ont récemment proposé un amendement visant à permettre de résilier un contrat d’assurance de prêt immobilier à tout moment et sans raisons spécifiques. En date du 2 octobre 2020, l’Assemblée nationale avait voté pour la mise en vigueur de ce nouvel amendement pour favoriser l’ouverture à la concurrence et déjouer le monopole des banques.

Toutefois, en date du 21 octobre 2020, les parlementaires ont refusé cet amendement. Selon eux, les dispositifs existants sont d’ores et déjà suffisants pour dynamiser le marché de l’assurance emprunteur.

Article similaire

Show Buttons
Hide Buttons