Conseils

Terrasse d’habitation : 3 questions à vous poser avant sa construction

Vous souhaitez construire une terrasse dans votre habitation afin d’en profiter durant la saison estivale. C’est un projet intéressant, mais êtes-vous sûr de l’emplacement, du budget et des autorisations qu’il vous faut pour la réalisation de ce projet. Dans cet article, découvrez les réponses qui vous taraudent.

Quel emplacement choisir pour ma terrasse ?

Pour un emplacement optimal de votre terrasse d’habitation, il vous faut vérifier certains points tels que :

A lire aussi : Faire une estimation immobilière gratuite : les intérêts

  • l’inclinaison : votre terrasse doit comporter un plan incliné d’environ 1,5 %. Pour cela, il est important d’installer des plots réglables pour terrasse ce qui permettra l’évacuation des eaux plus facilement ;
  • l’orientation : pour profiter pleinement d’un bon ensoleillement, privilégiez une installation en direction du sud ou de l’ouest ;
  • l’exposition au vent : si votre habitation se situe dans une zone particulièrement venteuse, pensez à prévoir l’installation d’une haie ou d’un muret autour de votre terrasse.

Quel budget investir dans ma terrasse ?

La construction d’une terrasse à un coût non négligeable pour votre budget. Voici 3 exemples de prix selon le matériau utilisé :

  • pour une terrasse en bois : il vous faut prévoir un budget entre 50 € et 200 € au m2 ;
  • pour une terrasse en pierre naturelle : votre budget se situe entre 100 € et 200 € au m2 ;
  • pour une terrasse en béton brut : comptez entre 50 € et 100 € au m2.

Des frais supplémentaires peuvent alourdir le budget global de votre terrasse s’il est nécessaire d’effectuer des travaux de terrassement.  

Lire également : Comment obtenir un crédit rapidement en cas d’urgence ?

Quelles autorisations dois-je avoir pour la construction de ma terrasse ?

Pour la construction de votre future terrasse, vous n’aurez besoin d’aucune autorisation si sa surface ne dépasse pas les 20 m2 et si elle est construite de plain-pied. Par contre, pour une terrasse surélevée et d’une surface entre 5 m2 et 20 m2, il vous faut déclarer vos travaux. Au-delà de 20 m2, un permis de construire est nécessaire. Il est également obligatoire d’installer un garde-corps pour votre terrasse, si sa hauteur de chute est supérieure à 1 m.

N’hésitez pas à consulter le plan local d’urbanisme (PLU) afin d’être sûr de respecter les normes de votre lieu d’habitation.

08 janvier 2021
Show Buttons
Hide Buttons

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

Merci!