Immo

Quand payer les appels de fonds ?

Que faire lorsque vous ne voulez pas payer vos frais de copropriété ?

Y a-t-il un moyen d’y échapper ? Quels sont les bons arguments pour ne pas payer vos dépenses ?

A voir aussi : Comment trouver des meilleures offres immobilières en France ?

Regardons d’abord les mauvais arguments pour ne pas payer ses frais.

1) Un copropriétaire a voté contre l’approbation des comptes.

A découvrir également : Comment calculer la valeur d'une clientèle ?

Il ne s’agit pas là d’un argument pour éviter de payer des frais de copropriété. Lorsqu’un copropriétaire vote « contre » l’approbation des comptes et qu’il n’a pas contesté cette décision dans les deux mois suivant la notification du procès-verbal, il n’y a aucune raison de ne pas payer les frais.

2) Ignorer une décision de mener à bien les travaux de l’Assemblée générale.

Le syndic doit envoyer les procès-verbaux des assemblées générales tel que recommandé A/R. Un copropriétaire ne peut ignorer les décisions que pour prouver qu’il n’a jamais été averti, ce qui est difficile, notamment en raison de la rugosité habituelle des syndics.

3) Ne payez pas jusqu’à ce que le travail a commencé.

Encore une fois, il s’agit d’un argument irrecevable.

4) Ne payez pas en raison de la perturbation de la jouissance dans les parties privées.

Même si le syndic ne fait rien (la majorité des cas) pour arrêter les perturbations (qu’il s’agisse d’un voisinage ou après un débat sur l’eau ou autre), on ne peut refuser de payer les frais.

5) Le mécontentement à l’égard de la gestion du syndic

Compte tenu du nombre de mauvais syndics, il serait facile de ne pas payer les frais (d’autant plus que le paiement de ceux-ci sert principalement à enrichir les syndics qui prennent un% de travail). Malheureusement, ce n’est pas un argument acceptable pour ne pas payer les frais.

6) Action en justice contre le syndicat des copropriétaires

Même s’il y a une poursuite intentée par un autre copropriétaire contre le syndicat des copropriétaires, on ne peut éviter de payer les frais en invoquant cette action en justice.

Il est nécessaire d’attendre qu’un juge annule la décision qui a approuvé les comptes.

Il y a cependant quelques arguments pour ne pas payer les frais de copropriété et ne pas répondre aux appels de fonds :

— absence de convocation du copropriétaire candidat à une assemblée générale qui a voté sur les travaux

— adoption du budget provisoire en dehors d’une assemblée générale

— répartition des charges contraires à l’article 10 de la loi du 10 juillet 1965

— mandat du syndic expiré ou non avenu

— paiement demandé à une personne qui n’est pas légalement tenue de le faire

— répartition des charges découlant ni du règlement administratif de la copropriété ni d’une décision d’une assemblée

Comment pouvons-nous faire concrètement pour ne pas payer vos dépenses et demander des fonds quand on est dans un cas comme ceux mentionnés ci-dessus ?

Il suffit alors de ne pas payer ses dépenses et d’attendre que la copropriété engage une action en justice.

Nous évoquons ensuite l’irrecevabilité de la demande de copropriété et nous échappons au paiement de la charges qui lui sont alouées.

Article similaire

Show Buttons
Hide Buttons