Déménager

Pourquoi faire estimer son bien immobilier ?

Vouloir déménager est une chose, réussir à vendre son logement en est une autre. Il y a de nombreux paramètres à prendre en compte au moment de se lancer dans ce projet et nombreux sont ceux au caractère purement économique. Oui, l’immobilier aujourd’hui est un sujet d’envie et parfois de rêve, mais il reste, dans sa majeure partie, une problématique financière : combien coûte le bien que je veux acquérir ? Quelle est la valeur de mon bien actuel ? Quelle est l’implication de mes engagements en termes de crédit immobilier auprès de ma banque ? Un de ces éléments détermine-t-il les autres et quel est-il ? 
Toutes ces questions, vous vous les poserez logiquement et plus ou moins consciemment au fut et à mesure que le projet de déménagement va murir dans votre esprit. Pour vous faire cheminer de manière sereine et efficace sur ces sujets, vous allez pouvoir mobiliser des personnes et des outils. Ils vous permettront d’aboutir dans vos réflexions et d’opérer les arbitrages nécessaires et les plus pertinents pour vous. Passons en revue ce à quoi vous pourrez vous référer le moment venu.

L’importance d’une bonne estimation : le point de départ de vos démarches.

Par où commencer lorsque l’idée de changer d’horizon ou de quartier vous traverse l’esprit ? Savoir où on va c’est souvent d’abord savoir d’où on vient et quoi de mieux que de se mettre sur les bons rails avec une estimation de l’immobilier ? En effet, avoir une connaissance précise de ce dont nous avons la propriété, la valeur de ce bien, c’est la chose la plus concrète et la plus rassurante de tout son projet. En sachant combien pourrait être vendu votre bien immobilier, maison ou appartement, vous allez pouvoir vous projeter et commencer de définir les contours et les limites de la suite du projet. 

A lire en complément : Démarches déménagement : que faire pour l’électricité et le gaz ?

Pour faire estimer son bien, il n’y a pas cinquante solutions. On peut :

  • Faire son estimation au doigt mouillé, ce qui est une bonne façon de se tromper complètement.
  • Faire sa propre étude de marché, en risquant de biaiser le résultat par manque d’objectivité.
  • Consulter DVF ETALAB qui donne des indications sur les précédentes transactions, mais qui n’est pas le reflet de l’actualité en termes de prix.
  • Solliciter des professionnels, spécialiste de votre quartier ou de votre ville.

Vous l’aurez compris, la manière la plus sûre de ne pas se tromper c’est d’entreprendre une démarche d’estimation auprès d’un agent immobilier. Cela peut passer aujourd’hui par le renseignement d’un formulaire en ligne. Plus simple et plus rapide pour ceux qui n’ont pas le temps suffisant pour un rendez-vous physique, c’est une première étape pertinente.

A lire également : Comment comparer les offres de location de camion de déménagement en ligne

Que faire de cette estimation ?

Il vous faut toujours garder à l’esprit les objectifs de votre projet. L’estimation de votre logement va vous permettre de dérouler votre méthode jusqu’à votre déménagement.
Car si c’est une première étape, l’estimation en appelle d’autres et de ce fait, elle est une condition sine qua none à la poursuite de vos démarches. 

Une fois votre estimation finalisée et certifiée par un professionnel, vous allez pouvoir déterminer dans quelle mesure la vente de votre bien va couvrir le remboursement du crédit immobilier contracté pour l’acquérir. C’est un élément important : tout crédit nous engage et on ne saurait acheter un nouveau logement sans avoir totalement rembourser son crédit immobilier en cours. Une fois l’information reçue de la part de votre banque, vous obtenez, de fait, l’indication sur une potentielle plus-value. C’est cette plus-value sur la vente qui va constituer généralement l’apport que vous aurez pour votre prochain achat. Le montant de cet apport va, à son tour et entre autres éléments, fixer votre nouvelle capacité d’emprunt. C’est cette dernière qui vous renseignera sur le montant possible de votre prochaine acquisition et par extension, le type de bien que vous allez pouvoir cibler.

Notons tout de même que d’autres éléments, au-delà de l’estimation de votre bien, interviennent dans la détermination de votre capacité d’emprunt pour un nouvel achat. Parmi eux, on trouve, notamment, vos niveaux de revenus. Notons également l’importance des frais de notaires qui seront un passage obligé dans votre nouvelle transaction. Leur montant est un pourcentage du prix d’achat de votre futur logement : votre banque vous imposera souvent de pouvoir les payer directement sans que cela soit intégré à votre crédit.

Vous savez donc maintenant pourquoi une estimation sérieuse et rigoureuse du prix de vente de votre logement est centrale dans tous vos projets de déménagement. Ne reste plus qu’à se lancer.

 

Article similaire