Louer

Logement étudiant : résidence principale ou secondaire ?

Vivre tout simplement dans une résidence, qu’il s’agisse d’une principale ou d’une secondaire n’est pas forcément évident surtout pour un étudiant. Il faut prendre en compte plusieurs paramètres comme le respect des droits et obligations du propriétaire et du locataire. Qu’est-ce qu’un logement étudiant de résidence principale ? Qu’est-ce qu’un logement étudiant de résidence secondaire ? Quel bail pour chaque type de résidence ?

Logement étudiant : résidence principale

De façon générale, une résidence principale est un logement qu’occupent habituellement une ou plusieurs personnes.  C’est également celui où se situe le centre des intérêts professionnels et matériels. Pour l’Administration fiscale par exemple, c’est l’habitat que l’on occupe au moins huit mois par an. 

A voir aussi : Comment trouver un appartement à louer en ligne ?

Dans notre cas de figure, la résidence principale représentera donc votre domicile durant vos études. Si vous louez un appartement par exemple, il correspondra à votre résidence principale et ceci même si vous passez les week-ends chez vos parents. De ce fait, on peut vivre dans une résidence principale en étant propriétaire ou locataire. 

Le Bail : résidence principale 

Document contractuel, le bail est une clause précisant les droits et les obligations respectifs du propriétaire et du locataire. Il impose donc un cadre strict des droits et obligations de chacune des parties.  Un étudiant qui veut se domicilier dans le bien loué devra prendre en compte les charges forfaitaires. Ce sont des charges dont le montant est fixé dans le contrat de bail et ne fait pas l’objet d’une régularisation ultérieure. 

A lire aussi : Vacances à Avoriaz : 4 conseils pour bien louer

Les charges dont le montant constitue une avance sur les charges réelles (charges provisionnelles). Ou encore la clause d’abandon de recours. Elle stipule que le bailleur (personne qui loue le bien) ne sera pas en droit de se retourner contre le preneur. 

Logement étudiant : résidence secondaire 

Contrairement à la principale, les résidences secondaires sont des logements qui ne constituent pas le domicile principal du locataire pendant l’année. Autrement dit, il s’agit d’une résidence occupée occasionnellement pour des vacances ou les loisirs. 

Si vous êtes étudiant, mais que vous retournez chez vos parents les week-ends, le ‘’kot’’ est souvent considéré comme une résidence secondaire. De ce fait, selon votre commune, il sera exigé une taxe de seconde résidence. Le montant de cette taxe variant d’une commune à l’autre, vous pouviez bénéficier d’une réduction importante voire être dispensé de taxe.  

Le Bail : résidence secondaire

Déjà, sachez que le bail de résidence secondaire dépend du type de location. Le contrat étant moins encadré , il faut bien définir les termes du contrat, et connaître les règles applicables à ce type de biens. Vous avez la possibilité de louer son bien pour une courte durée.

Pour une location longue durée d’une résidence secondaire, il faut réaliser quelques démarches vu qu’elle n’est pas si réglementée. De ce fait, l’étudiant doit souscrire à une assurance selon le minimum imposé par la responsabilité civile. Il est préférable d’opter pour une formule multirisque habitation pour assurer la résidence.  Pour sa part, le bailleur peut demander une garantie de paiement de loyer pour prévenir les impayés.

Assurance habitation étudiant : est-ce obligatoire ?

Vous soyez locataire d’une résidence principale ou d’une résidence secondaire, souscrire une assurance habitation étudiant vous permet de bénéficier d’une couverture en cas de sinistre.

L’assurance habitation étudiant : est-ce obligatoire ?

Il s’agit, avant tout, d’une assurance qui vous permet de bénéficier d’une indemnisation en cas d’incendie, de vol, de dégâts des eaux ou d’autres sinistres, selon les garanties que vous avez souscrites. Si vous vous demandez s’il est obligatoire de souscrire une telle couverture, la réponse est non. Seules les personnes locataires sont soumises à une telle obligation. Ce qui signifie que si votre statut est locataire, vous devez vous faire couvrir par un contrat d’assurance habitation.

Même si la souscription d’une telle assurance n’est pas obligatoire, elle reste cependant incontournable. Elle couvre divers types de sinistres, comme l’incendie, le dégât des eaux, le vol, etc. Selon la garantie que vous choisissez, l’assureur peut même aller jusqu’à la réparation des dommages subis par une tierce personne causés par le même sinistre. Pour avoir une idée sur le montant de la prime d’assurance, vous avez la possibilité de simuler le prix de votre assurance logement pour étudiant en ligne.

Quelles sont les garanties assurance habitation étudiant ?

Selon votre choix, divers types de garanties peuvent être proposés par le contrat :

  • Les capitaux mobiliers, couvrant le mobilier vous appartenant ;
  • L’incendie ;
  • Les dégâts des eaux ;
  • L’urgence dépannage ;
  • La protection juridique ;
  • L’indemnité redoublement ;
  • La responsabilité civile, couvrant les dommages causés aux tiers lors des stages, dans la vie scolaire ou privée ;
  • Le bris de glace ;
  • Le vol ;
  • La garantie bureautique ;
  • Le colocataire supplémentaire : couvrant les autres étudiants qui partagent le logement avec vous.

Quels sont les logements concernés ?

Le contrat d’assurance habitation étudiant peut concerner divers types de logement :

  • Maison, appartement ou studio occupés en qualité de locataire ;
  • Chambre universitaire ;
  • Résidence étudiante ou FJT ;
  • Logements à 1 à 4 pièces ;
  • Logement meublé ou non meublé.

Article similaire