Financer

Les crédits immobiliers sur 30 ans sont de retour

Alors que certaines offres et certains avantages qui visaient à aider les ménages les plus précaires à accéder à la propriété — prêt à taux zéro, APL accession, etc. — sont en train de disparaître ou de réduire leur accessibilité, les banques dégainent de nouvelles offres avec des crédits immobiliers sur 30 ans. Une bonne nouvelle, surtout alors que les taux sont bas, mais est-il vraiment intéressant d’en profiter ?

Des mensualités moins importantes

Les prêts sur 30 ans continuent d’effrayer la plupart des organismes bancaires, mais il semblerait que l’allongement de la durée de vie et la période particulièrement propice aux crédits soient en train de changer la donne. Résultat, les ménages les plus précaires peuvent en profiter pour emprunter sur de plus longues périodes.

A lire en complément : Découvrez les avantages de la motorisation pour volets roulants et stores

L’avantage majeur que cela représente pour ses ménages précaires, c’est qu’ils peuvent emprunter un peu plus, mais qu’ils peuvent surtout obtenir un crédit avec des mensualités plus basses. Ainsi, l’emprunt pèse moins lourd dans leur budget chaque mois et leur qualité de vie s’en trouve améliorée.

Les inconvénients d’un prêt plus long

Cependant, il ne faut pas oublier qu’un prêt plus long coûte plus cher et que les taux d’intérêt sont plus élevés. Avant de prendre votre décision, trouvez un courtier en crédit immobilier et étudiez les offres qu’il peut vous obtenir. Il ne faut pas signer immédiatement de crédit auprès d’une banque avant d’avoir pris la peine de chercher ailleurs.

A lire en complément : Quelles démarches administratives pour son déménagement ?

Un courtier en crédit immobilier pourra négocier à votre place des taux d’intérêt plus bas que tous ceux que vous obtiendrez en discutant directement avec une banque. Ainsi, cela vous permettra d’amortir le coût supplémentaire qu’impliquent ces 5 années de remboursement supplémentaires et vous sortirez totalement gagnant de la situation.

Attention à la revente prématurée du bien

Lorsqu’un ménage investi dans une résidence secondaire, il y a beaucoup de facteurs à prendre en compte pour déterminer la rentabilité de ce bien. Dans tous les cas, il est généralement admis qu’un bien acheté ne peut pas être rentable dans les 5 premières années qui suivent l’achat. Il faut donc attendre que les économies ou l’argent qu’il rapporte compensent le coût du crédit, de l’agence immobilière et les frais de notaire.

Lorsque vous vous endettez sur 30 ans, ce délai est naturellement un peu rallongé. Il faut donc veiller à ne pas réaliser un investissement qui se conclurait par une perte importante d’argent de votre côté. Or, un divorce, un décès ou un déménagement pour des raisons professionnelles sont des choses qui arrivent. Soyez donc prudent !

13 mars 2019
Show Buttons
Hide Buttons

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

Merci!