Immo

Faire construire à Cholet : les étapes essentielles à suivre

Vous rêvez de construire votre propre maison à Cholet, mais ne savez pas par où commencer. Il faut dire qu’un tel projet implique de nombreux facteurs et contraintes : choix d’un terrain, du constructeur, démarches administratives, solutions de financement, etc. Découvrez dans ce guide les étapes essentielles pour réussir la construction de votre logement à Cholet.

Choisir le constructeur

Si l’on peut choisir de construire soi-même sa maison (coordonner soi-même tous les corps de métiers impliqués dans le projet) ou de faire appel à un maître d’œuvre, de nombreux Français passent souvent par un constructeur cholet. En effet, l’auto-construction requiert de nombreux sacrifices. D’autre part, le prix indiqué par le maître d’œuvre n’est qu’une estimation.

A lire aussi : Pourquoi créer une holding ?

Que vous confiiez votre futur projet à un constructeur, il est conseillé de se tourner vers un constructeur membre d’une association professionnelle comme l’Union des Maisons Françaises (UMF) ou réglementé par la loi de 1990 sur les contrats de construction (CCMI). En outre, le professionnel doit être régi par le Contrat de Construction de la loi 1990 (CCMI).

Trouver le terrain idéal à Cholet

En ce qui concerne le terrain, assurez-vous qu’il s’agit d’un espace constructible. Par exemple, il est recommandé de faire appel à un ingénieur géotechnicien pour une étude du sous-sol du terrain que vous envisagez d’acheter. À noter que certaines propriétés du sol peuvent le rendre impropre ou coûteux pour la construction. Prenez aussi connaissance des règles d’urbanisme locales applicables à Cholet pour votre projet.

A découvrir également : Comment réussir son investissement locatif ?

Signature de contrat individuel

Le CCMI du 19 décembre 1990 est très important pour la protection des personnes qui veulent construire un logement.

Faire construire à Cholet les étapes essentielles à suivre

En réalité, il comprend des éléments importants tels que la détermination du terrain concerné, les travaux nécessaires pour adapter le sol, le plan du logement, la date de début des travaux, la date limite, les pénalités en cas de retard, le coût global ainsi que les modalités de paiement.

Par ailleurs, au moment de la signature du contrat, un montant compris entre 2 % et 5 % du coût total doit être transféré sur un compte spécial. La période de réflexion de 10 jours commence le jour de la réception du contrat de réservation par courrier recommandé. Passé ce délai, la signature suivante a lieu chez le notaire.

Visiter le chantier

Il n’est pas nécessaire de se rendre sur le chantier tous les jours, mais vous devez le faire régulièrement pour vérifier que les travaux et le planning sont bien respectés. Si vous travaillez avec un constructeur de maisons à Cholet, il ne sera théoriquement possible de visiter votre future maison qu’avant chaque appel de fonds, soit une étape de construction.

Si vous constatez que la construction n’avance pas, le contrat que vous avez signé vous protègera. Si les travaux de la construction sont très, voire trop rapides, il y a de fortes chances que les travaux soient bâclés.

Assurer son projet

Outre la garantie dommages-ouvrage obligatoire pour tous les particuliers qui font construire leur logement, la CCMI propose différentes garanties de base pour protéger les propriétaires. La première est la garantie décennale, d’une durée de 10 ans à compter de la fin des travaux et oblige le constructeur à réparer les dommages qui mettent en péril la stabilité ou la structure de l‘habitation ou qui la rend inhabitable.

La garantie de parfait achèvement oblige le constructeur à réparer les défauts, quel que soit leur degré ou leur nature, apparus au cours de la première année suivant l’achèvement des travaux.

Et pour finir, il y a la garantie biennale qui oblige le constructeur à remplacer les équipements défectueux dans les deux ans suivant l’achèvement des travaux.

Article similaire