Assurer

Comment est calculée l’assurance d’un prêt immobilier ?

Lorsque vous faites un prêt bancaire pour couvrir l’achat d’un bien immobilier, il est indispensable de souscrire également à une assurance. Il s’agit de l’assurance de prêt immobilier qui sera la garantie de la banque prêteuse en cas d’invalidité ou de décès. Mais à combien s’élève le coût d’une assurance de prêt immobilier ? C’est ce que vous allez voir tout de suite.

Sur quels critères est calculée l’assurance d’un prêt immobilier ?

Lire également : Pourquoi est-il essentiel de souscrire à une assurance emprunteur ?

Lorsqu’une banque vous accorde un prêt pour l’achat d’un bien immobilier en effet, vous êtes dans l’obligation de souscrire à une assurance sur ce prêt. Avant, c’était la banque elle-même qui imposait l’assurance aux empereurs. On n’avait donc pas les moyens de négocier puisque la banque fixait elle-même le taux de l’assurance avec son assureur.

Lire également : Guide rapide de la garantie décennale

Aujourd’hui toutefois, les choses ont changé. La loi accorde maintenant aux emprunteurs la possibilité de choisir leur propre assureur. Mais pour ne pas se faire avoir, il est important de connaître le taux d’une assurance de prêt immobilier. Alors, sur quels critères se base le calcul ? Voici comment ça se passe :

Comme sur tout type d’assurance, l’assurance d’un prêt immobilier se base principalement sur l’âge. L’âge de l’emprunteur est en effet un critère décisif puisque c’est à ce niveau que l’assureur va évaluer le taux de l’assurance. Pourquoi ? Plus une personne est âgée, plus elle a de chance de tomber malade, voire de mourir. Ainsi, puisque c’est plus risqué pour l’assureur d’assurer une personne à risque, le taux de l’assurance d’un prêt immobilier sera forcément plus élevé.

Le métier de l’emprunteur est également un élément décisif pour l’assureur. Ici, on ne parle pas de revenu, mais bien du type de métier exercé par l’emprunteur. En effet, plus ce métier est risqué, plus il a de chance de faire des accidents et, donc, de devenir invalide, voire de mourir. Et pour l’assureur, quand c’est risqué, c’est forcément plus cher.

Si l’emprunteur a un problème de santé connu, l’assureur en prend également compte. Un problème de santé augmente les risques d’invalidité, voire de décès, ce qui aura forcément un effet sur le taux d’une assurance, que ce soit sur une assurance de prêt immobilier, une assurance décès, une assurance obsèques ou autre.

L’assureur peut également prendre en compte d’autres éléments souvent en rapport avec la santé de l’emprunteur.

Comment calculer l’assurance d’un prêt immobilier ?

Il n’est pas du tout difficile de calculer l’assurance d’un prêt immobilier. Si le taux proposé par votre assureur est de 0.5% et que vous souhaitez emprunter 500 000 € remboursable sur 20 ans, voici à quoi cela correspond :

500 000 € (montant du prêt) x 0.5/100 (taux fixé par l’assureur) = 2 500 €. 2 500 € est donc le montant que vous devez payer à votre assureur chaque année. Par mois, cela donne 2 500 € (assurance annuelle)/12 (nombres de mois dans une année) = 208.33 €. Au total, vous déboursez 50 000 € d’assurance pour un prêt immobilier de 500 000 € remboursable sur 20 ans.

Pourquoi souscrire une assurance habitation ?

Le prêt vous a permis d’acquérir un bien immobilier ? Alors, que vous envisagiez de le mettre en location ou que vous l’occupiez, mettez-vous à l’abri de tout éventuel aléa en souscrivant une assurance habitation. Une telle couverture vous permet d’être remboursé par votre compagnie d’assurance en cas de responsabilité civile, de dégâts des eaux, de vol et de vandalisme, d’incendie et d’événements climatiques.

Il est à préciser que la souscription d’une telle assurance est obligatoire si vous êtes un locataire, un colocataire ou un locataire en copropriété. Même si elle n’est pas exigée pour les bailleurs et les propriétaires occupants, elle reste cependant très recommandée.

Alors, comment faire pour trouver une meilleure assurance habitation ? Pour cela, vous avez prendre compte un certain nombre de points :

  • La liste des garanties, qui concernent les garanties incluses, les garanties exclues et les garanties optionnelles ;
  • Le prix de l’assurance habitation, qui peut varier d’un assureur à un autre.  Font partie des paramètres qui déterminent le montant de la cotisation : la surface du bien à assurer, sa situation géographique, sa valeur, les risques éventuels, etc.

Si vous cherchez une assurance au meilleur rapport qualité-prix, vous pouvez, par exemple, choisir Allianz.fr. D’autant plus que ce professionnel de l’assurance propose un service de meilleure qualité, grâce à des conseillers qui peuvent vous accompagner à tout moment.

Article similaire