Emprunter

Comment économiser de l’argent sur votre prêt immobilier

Les prêts immobiliers ont permis à plusieurs personnes d’acquérir leurs premiers biens. Si vous comptez également leur emboîter le pas, sachez que vous pouvez faire des économies sur votre prêt immobilier. Il suffira de respecter quelques consignes.

Économisez les frais de dossier

Les frais de dossier représentent normalement 1 % du montant octroyé. Pour de petits montants, les frais sont plafonnés à 300 € et à 800 € pour les montants plus élevés. Vous pourriez économiser ces frais en proposant autre chose à la banque. Demandez par exemple à la banque de supprimer ces frais et en contrepartie vous souscrirez à l’un de ses services (livret d’épargne par exemple).

A lire aussi : Salaire minimum : comment le calculer ?

Remboursez dans la bonne durée

Les banques ne sont plus autorisées à octroyer des prêts remboursables sur plus de 25 ans. Maintenant, plus la durée de remboursement est longue, plus le taux d’intérêt est élevé. Les remboursements sur de courtes durées permettent d’économiser de l’argent (taux d’intérêt bas), mais les mensualités sont élevées. Il vous revient de faire le choix idéal tout en maintenant un bon niveau de vie.

Utilisez deux lignes de crédits

C’est une solution qu’on recommande uniquement pour les personnes qui s’y connaissent réellement en prêt. Si vous tenez à en profiter, faites-vous assister par un professionnel. L’idée est de combiner deux prêts pour réduire le taux d’intérêt. On peut par exemple souscrire à un premier prêt sur 25 ans et à un second sur 10 ans. En utilisant les deux lignes, le taux moyen est réduit, mais les mensualités seront plus élevées.

A lire également : Prêt immobilier : 7 conseils pour obtenir le meilleur taux possible

Profitez réellement des prêts règlémentés

Si vous avez la possibilité de bénéficier d’un prêt règlémenté, profiter de l’offre. Même si vous avez déjà un prêt en cours ne refusez pas. Le premier prêt s’il s’étend sur une période de 20 ans par exemple peut être lissé. Les mensualités seront abaissées en attendant le paiement des prêts règlémentés. Si vous optez pour un crédit CEL ou PEL, que la durée de remboursement soit comprise entre 7 ans et 10 ans.

Dites non à l’hypothèque et oui à la caution mutuelle

L’hypothèque n’est plus très prisée par les banques, et cela est à votre avantage. Alors que le prêt sur hypothèque vaut environ 2 % du montant du crédit, la caution mutuelle est d’environ 3 000 € échelonné sur la période du prêt. À la fin, vous recevez près de 75 % de votre montant versé pour la caution. En cas de problème, la structure responsable de votre mutuelle rembourse la banque.

Optez pour la délégation d’assurance externe

Externaliser l’assurance emprunteur permet également de faire des économies. La politique de ces compagnies implique une dégressivité annuelle des primes proportionnément à l’évolution du montant dû. Mais, à la banque, les mensualités sont fixes.

Article similaire