Financer

Prêt immobilier : 7 conseils pour obtenir le meilleur taux possible

Les taux sont actuellement à un seuil historiquement bas. Cela dit, afin de pouvoir en bénéficier, il convient d’être très attentif aux différents critères des banques. Dans cet article, découvrez 7 façons d’augmenter ses chances d’obtenir des taux compétitifs pour son crédit immobilier.

Veillez à fournir un apport suffisant pour rassurer la banque

Lorsque vous allez souscrire un emprunt immobilier classique, celui-ci financera 100 % de la valeur du bien. Pourtant, vous n’êtes pas sans savoir que l’achat d’un logement implique des coûts annexes, tels que les frais de dossiers, les frais de garanties, et autre.

A lire en complément : Comment choisir son lit pour bien dormir ?

L’apport du crédit immobilier, c’est-à-dire la somme d’argent que vous allez fournir afin de compléter le montant de son crédit immobilier, vous permettra de payer ces frais supplémentaires.

Même si, dans certaines conditions, les banques peuvent accorder des crédits à 110 %, il est nettement plus facile d’emprunter quand on fournit un apport d’au moins 10 % de la valeur du bien.

A lire en complément : Loi Pinel : les meilleures villes pour investir en 2019

Calculez votre capacité d’emprunt à l’avance

L’un des principaux critères pour obtenir un crédit immobilier est de disposer de revenus suffisants. Aussi, afin d’éviter les mauvaises surprises au moment de démarcher sa banque, il est fortement conseillé d’évaluer en amont sa capacité d’emprunt immobilier.

Pour ce faire, il existe de nombreux simulateurs sur Internet, généralement proposés par les agences de courtage, qui vous permettront de calculer rapidement, facilement et efficacement votre budget potentiel.

Comparez bien les différentes offres bancaires

C’est un fait : les taux immobiliers n’ont jamais été aussi bas, et les conditions de crédit ont rarement été aussi avantageuses. Cependant, certains pensent à tort que la meilleure offre de crédit proviendra de leur banque actuelle, à condition d’en être des bons clients. En réalité, c’est souvent le contraire.

Etant donné que la politique actuelle des banques consiste à attirer les nouveaux clients (s’ils ont un bon dossier), ce sont ces derniers qui bénéficieront généralement des meilleurs taux. La solution consiste donc à jouer au même jeu que les établissements de prêt, en faisant jouer la concurrence pour obtenir un taux compétitif.

N’hésitez pas à négocier le taux d’intérêt qui vous sera proposé

Au cours de votre entretien, votre banque utilise un algorithme afin de calculer le taux brut (assurance non comprise) qu’elle souhaite vous accorder. À ce moment-là, il ne faut surtout pas croire qu’il s’agit d’une offre à prendre ou à laisser. Bien au contraire, le taux d’intérêt immobilier est entièrement négociable.

Si le taux d’intérêt que la banque vous propose se situe au-dessus de la moyenne, il ne faudra pas hésiter à insister dans votre négociation. Dans tous les cas, même une légère baisse pourra représenter des économies considérables.

Si le contrat d’assurance-crédit ne vous convient pas, changez-en

assurance emprunteur
Depuis 2010, les emprunteurs sont libres de choisir un autre contrat d’assurance-crédit que celui de la banque.

Lorsque vous aurez négocié les principaux termes de votre contrat de crédit, la banque va vous demander de souscrire une assurance-emprunteur, et vous suggèrera alors son contrat d’assurance de groupe. Celui-ci comportera les garanties de base (décès, maladie, handicap) et, dans certains cas, des garanties spécifiques à votre travail ou à votre état de santé.

L’assurance de groupe est généralement coûteuse et peu complète. Cependant, depuis la loi Lagarde de 2010, vous êtes tout à fait libre de refuser l’offre proposée par votre banque et de choisir un contrat plus intéressant auprès d’un autre organisme.

Pour ce faire, une seule condition est requise : le nouveau contrat doit comporter toutes les garanties demandées par la banque. Cette démarche est nommée « délégation d’assurance ». À noter que la délégation d’assurance est particulièrement utile lorsque l’emprunteur est fonctionnaire et dispose d’une mutuelle adaptée à son métier.

Faites-vous accompagner par un courtier immobilier

Afin de décrocher le meilleur taux pour votre profil, il peut être très intéressant de confier son projet à un professionnel du secteur.

Spécialiste du crédit immobilier, le courtier se chargera de vous monter un dossier complet et convaincant. Il trouvera ensuite les offres bancaires les mieux adaptées à votre projet, avant de démarcher les établissements en question. Enfin, l’expert courtier pourra négocier à votre place auprès des conseillers bancaires.

En plus de la baisse des taux, être accompagné par un courtier vous apportera donc un gain de temps précieux.

Privilégiez les emprunts à courte durée, moins coûteux

Au mois de mai 2019, la durée moyenne des crédits immobiliers s’élevait à 19 ans : un chiffre très impressionnant. Si cette augmentation constante de la période d’emprunt permet aux ménages les plus modestes d’emprunter à leur tour, il ne faut pas oublier que plus le crédit dure longtemps et plus il coûte cher.

En effet, en plus de comporter plus de mensualités (et donc un coût plus important), les crédits à longue durée ont des taux bien plus élevés. Si vous en avez la possibilité, il est donc largement préférable de privilégier une durée courte afin d’obtenir le meilleur taux possible.

04 juillet 2019
Show Buttons
Hide Buttons

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

Merci!