Immo

Comment bien profiter des instruments de défiscalisation dans l’immobilier ?

Le secteur de l’immobilier est un choix de prédilection pour les personnes souhaitant investir. Il est en effet possible de réaliser des retours sur investissement conséquents sur ce marché. Il est surtout possible d’y obtenir des réductions d’impôt en investissant dans l’immobilier.

Il existe de nombreuses façons de profiter d’une défiscalisation en investissement immobilier. Les dispositifs de défiscalisation sont mis en place par le gouvernement pour inciter à investir dans l’immobilier locatif.

A lire aussi : Nouveau programme Immobilier à Lyon pour un confort personnalisé

Chacun de ces mécanismes propose des avantages spécifiques et s’adresse à des investisseurs particuliers. Découvrez comment en tirer les meilleurs bénéfices !

Profiter de la loi Pinel

En parlant d’instrument de défiscalisation en immobilier locatif, la loi pinel est celle qui vient immédiatement à l’esprit. L’investissement pinel se base sur un principe assez simple. Il donne la possibilité de déduire de son impôt sur le revenu un pourcentage du prix d’achat d’un logement neuf mis en location à un loyer modéré.

A découvrir également : Investissement immobilier : Quels sont les meilleurs quartiers pour un investissement immobilier rentable à Barcelone ?

Les pourcentages de réduction qu’offre la loi pinel sont de 12 %, 18 % ou 21 % du montant utilisé pour acquérir un bien immobilier dans un bâtiment d’habitation collectif (un appartement par exemple). Pour bénéficier de cette réduction, il faut également s’engager à mettre le bien acquis en location respectivement sur 6, 9 ou 12 ans.

Le plafonnement du loyer dépend du secteur géographique. Pour bien profiter de cet instrument de défiscalisation, il faut donc investir dans le neuf ou faire des rénovations sur le bien immobilier. Il faut s’assurer de pouvoir disposer d’un emprunt suffisant à bon taux pour bénéficier d’un effet de levier.

Défiscalisation grâce au dispositif Malraux

Pour ceux qui sont fortement imposés, la loi Malraux offre une plus grande possibilité de défiscalisation. Ce dispositif permet de réduire son impôt sur le revenu en investissant dans des bâtiments anciens et réhabilités des centres-villes historiques.

La loi Malraux permet de bénéficier d’une réduction d’impôt allant de 22 à 30 % du montant investi dans les travaux de restauration des immeubles éligibles. La limite des dépenses couverte par la loi est de 100 000 € par an sur 4 années consécutives. Comme avec la loi pinel, le bénéficiaire doit s’engager à mettre en location sur 9 ans le logement acquis.

Ce dispositif s’adresse donc aux contribuables qui souhaitent investir dans des zones spécifiques éligibles et qui veulent obtenir jusqu’à 30 000 € de réduction par an. Il n’entre pas dans la limite des niches fiscales.

Générer un déficit foncier pour défiscaliser

La génération de déficit foncier est intéressante d’une part, car il est possible de faire de la défiscalisation avec de l’immobilier ancien. D’autre part, le déficit foncier ne fait pas partie des niches fiscales. Les contribuables qui sont au plafond peuvent toujours réduire leur impôt grâce à ce mécanisme.

Pour en profiter, il faut effectuer des travaux dans un bien immobilier locatif d’un montant supérieur aux revenus locatifs générés. Les montants déductibles sont ceux employés dans la rénovation, l’amélioration ou l’entretien.

Le contribuable peut retrancher le déficit de ses autres revenus perçus dans la limite de 10 700 € sur une année. Le déficit non utilisé en année ne peut pas être reporter sur 10 ans maximum.

En fin de compte, il ne faut pas choisir un dispositif de défiscalisation dans le seul objectif de réduire son impôt sur le revenu. Faites appel à un expert pour choisir le meilleur investissement pour défiscaliser, mais aussi pour apporter une véritable plus-value à votre patrimoine.

Article similaire