Emprunter

Quels sont les inconvénients de suspendre un prêt immobilier ?

Dans le but d’acquérir votre propre habitat, recourir au prêt immobilier est une solution plus que correcte. Cependant, suite à certains événements imprévisibles, il peut être difficile pour vous d’honorer votre engagement vis-à-vis du prêt. Pour vous en sortir, vous pourrez opter pour la suspension du prêt, qui en plus de ses avantages possède des inconvénients. Vous voulez en savoir plus sur les inconvénients de la suspension d’un prêt immobilier avant de vous lancer ? Découvrez dans cet article, quelques inconvénients de cette opération.

C’est quoi suspendre un prêt immobilier ?

En effet, le prêt immobilier est une opération d’emprunt qui permet au bénéficiaire de financer une partie ou la totalité de l’acquisition d’un bien immobilier. En souscrivant au prêt, ce dernier s’engage à payer certains montants à des échéances définies dans le contrat. Cependant, une fois le prêt contracté, certains événements peuvent impacter le remboursement des mensualités.

A lire en complément : Comment calculer le rachat de crédit ?

Le bénéficiaire se retrouve donc dans l’incapacité d’honorer les paiements aux dates convenues. Au nombre de ces événements, il peut y avoir le divorce, une période de chômage, une maladie qui touchera le bénéficiaire, etc. Dans ces conditions, pour éviter des défaillances dans le remboursement des échéances telles que le refus de prélèvement ou des incidents de paiement, le bénéficiaire du prêt a la possibilité de suspendre le prêt immobilier contracté.

Pour faire simple, suspendre un crédit immobilier, revient à obtenir un report d’échéance des mensualités encours pendant une certaine période. Néanmoins, il faut savoir que tous organismes prêteurs ne proposent pas cette possibilité de suspension de crédit. De ce fait, il convient de vérifier si cette clause est présente dans le contrat de prêt que vous voulez signer.

A découvrir également : Immobilier : 5 clés pour optimiser son profil emprunteur

Si cette dernière est présente, cela veut dire que vous pourrez faire la demande de suspension de crédit immobilier auprès de l’établissement prêteur. Il faut aussi savoir que la suspension ne prend pas en compte tout type de prêt. Elle concerne généralement les prêts immobiliers à taux fixe, les prêts immobiliers à taux révisables et ceux à taux mixte. Notez également qu’il y a la suspension partielle et la suspension totale. Dans la première, les intérêts et l’assurance sont toujours versés contrairement à la seconde.

Les inconvénients de la suspension d’un prêt immobilier

Le premier inconvénient de la suspension d’un crédit immobilier est relatif à la durée du crédit. Suspendre un crédit immobilier allonge souvent la durée du prêt immobilier vu que le paiement est repoussé pour une date ultérieure. La durée de cette prolongation peut varier d’un organisme à un autre. Mais elle est doit être au moins égale au nombre d’échéances reportées.

Les banques fixent généralement 2 ans comme durée maximale de report. Le second inconvénient de la suspension du prêt immobilier est relatif à son coût. En effet, suspendre un prêt immobilier entraîne un surcout dans le sens où les intérêts et les remboursements non payés génèrent d’autres intérêts et d’autres frais.

Les intérêts générés sont les intérêts intercalaires qui seront ajoutés au coût total du prêt. Ce qui fait que le coût total du crédit devient plus important. Une fois la période de suspension terminée, le prêt reprendra son cours normal et l’emprunteur recevra un nouveau tableau d’amortissement.

Quelques alternatives à la suspension d’un prêt immobilier

Si suspendre un prêt immobilier est une bonne solution, elle entraîne un coût supplémentaire. Ce qui devient une charge de plus pour l’emprunteur.  Pour éviter cette charge, il existe des alternatives à ce mécanisme. La première est d’opter pour une baisse des mensualités plutôt que pour un report d’échéances. Cette démarche est non seulement plus simple à mettre en place, mais elle aussi très moins coûteuse.

Le bénéficiaire pourra continuer à rembourser une part du capital emprunté au lieu de payer uniquement les intérêts et l’assurance. L’autre alternative consiste à mettre en place un rachat de crédit afin d’éviter une éventuelle situation de surendettement. C’est une opération qui s’avère très intéressante pour tout emprunteur en difficultés financières durables.

Le principe est de rassembler vos différents prêts immobiliers et crédits à la consommation en un seul. En procédant de cette manière, la durée de remboursement sera réévaluée et le montant des mensualités réduit. Vous pourrez également ajouter un autre financement dédié à un nouveau projet en adoptant cette alternative.

Article similaire