Louer

Quels sont les avantages de la colocation en loi Pinel ?

Vous envisagez de réaliser un investissement immobilier en loi Pinel afin de profiter d’une réduction d’impôt et vous constituer un patrimoine foncier ? Et si vous proposiez votre bien neuf à la colocation ? Associée le plus souvent aux étudiants, cette dernière est de plus en plus adoptée par les jeunes actifs voire même les séniors et est très avantageuse pour les investisseurs, surtout dans les grandes agglomérations où l’offre locative se fait rare. Focus sur le sujet.

La colocation : une solution très prisée  des locataires

PinelDéfinie selon la loi ALUR comme « comme la location d’un même logement par plusieurs locataires, constituant leur résidence principale et formalisée par la conclusion d’un contrat unique ou de plusieurs contrats entre les locataires et le bailleur », la colocation a le vent en poupe ces dernières années. Elle constitue une tendance forte chez la communauté estudiantine, mais pas seulement. Selon des études, le nombre de quadragénaires recherchant ce système d’entraide collaborative a augmenté de 43 % en deux ans. Les raisons liées à ce phénomène sont multiples. Il y a non seulement les aléas de la vie notamment le chômage et le divorce, mais aussi un marché de l’immobilier de plus en plus cher. Elle devient alors une option intéressante pour des profils en quête de loyer moins élevé et de plus d’espace. Cette alternative à la location solo offre en effet davantage de souplesse aux locataires qui peuvent se partager le loyer et les charges. En outre, la surface est plus importante et le logement mieux situé.

A lire aussi : Tout savoir sur la location d’un bien immobilier

La colocation et la loi Pinel sont-elles compatibles ?

La colocation est parfaitement compatible avec le dispositif de défiscalisation Pinel. La loi n’interdit en aucun cas de co-louer un bien, tant que les conditions de location Pinel sont respectées. Il s’agit entre autres :

  • d’acquérir un bien neuf situé en zone éligible (A, A bis, ou B1) respectant les normes de performance énergétique et thermique BBC 2005 ou RT 2012 ;
  • de le louer non meublé pour une période minimale de 6, 9 ou 12 ans et à titre de résidence principale ;
  • de respecter le plafond de loyer de la zone où se trouve le logement ainsi que le plafond du niveau de ressources du ou des locataire(s) ;
  • de ne pas louer l’appartement à un ascendant ou descendant membre du foyer familial ;

Vous pouvez voir un exemple de contrat de location loi Pinel sur https://www.gridky.com/loi-pinel.

A découvrir également : Comment calculer un loyer en loi Pinel ?

Les avantages d’investir en loi Pinel avec une colocation

PinelDans le cadre d’un investissement locatif Pinel, la colocation constitue une véritable opportunité pour les bailleurs. Déjà, vous savez que vous pourrez bénéficier d’une réduction de votre impôt sur le revenu. Mais, au-delà de cet atout fiscal, la colocation optimise votre rentabilité. Elle vous permet de louer plus cher chacune des chambres de votre bien et, de ce fait, de percevoir plusieurs loyers intéressants. Aussi, comme ce type de location répond à une forte demande d’un public qui ne cesse de s’agrandir, le risque de vacance locative est faible.
La gestion des logements neufs de grandes surfaces adaptés à la colocation est également moins lourde. Les risques de loyers impayés sont limités, car la loi Alur de 2014 impose une clause de solidarité entre les colocataires. Par exemple, en cas d’impayé ou de départ d’un locataire, les autres s’engagent à solder sa part. Cette clause amène donc les colocataires à chercher eux-mêmes un éventuel remplaçant pour éviter d’avoir à payer plus cher.

Article similaire

Show Buttons
Hide Buttons