Emprunter

Quel est le coût d’un prêt relais sec ?

Un prêt relais est une alternative intelligente dans le secteur de l’immobilier. Y souscrire est avant tout une question de budget. Il est important d’en connaître le coût pour évaluer toutes ses options au mieux. Pour y arriver, lisez ce qui suit.

Suivant le taux

Un prêt relais est un prêt comme toute autre au niveau d’une institution financière. Pour cela, il y a un taux d’intérêt applicable au niveau du contrat. Vous devriez pouvoir tenir compte de ce détail pour le calcul du coût de votre prêt relais sec. C’est d’ailleurs plus simple de faire le lien entre les deux éléments.

A voir aussi : Quel est le taux actuel sur 25 ans ?

Le taux d’intérêt dans la majeure partie des cas vous vaudra certainement quelques euros de plus. Ainsi, si vous empruntez un montant donné, l’on mettra un taux donné que vous verserez avec les différentes mensualités. C’est l’intérêt que la banque va empocher sur l’investissement.

Dans la pratique, le taux est de façon standard en dessous de 2 % pour le prêt relais sec. Si vous vous retrouvez par exemple, avec un taux de 1 %, vous avez alors à verser 2000 euros pour un prêt de 200 000 euros. Globalement, l’on pourrait alors affirmer que le prêt relais sec vous coûte un investissement supplémentaire de 2000 euros en dehors de la dette à régler.

A lire également : Stratégies de crédit immobilier pour primo-accédants

Suivant la banque

Chaque banque a un taux fixe en fonction duquel elle propose ses services à ses clients. Cela a une grande incidence sur les prélèvements et les mensualités versées par chaque client. Plus précisément, cela agit sur le coût du prêt relais sec. Ce service n’est par ailleurs pas à la portée de toutes les banques.

Pour celles qui sont spécialisées dans ce genre de prestations, le taux d’intérêt est parfois revu à la baisse. Dans ce cas, l’on se retrouve avec un taux d’intérêt de 1 %. Pour les institutions non-spécialisées, le taux d’intérêt peut être porté à 2 %. Dans ce cas, un prêt de 200 000 euros devrait entraîner un supplément de 4000 euros à verser à la banque.

Comme recommandation pour le futur client, l’on préconise l’orientation vers les banques spécialisées. Elles ont une clientèle à préserver et à agrandir. Cela leur arrive souvent de revoir les taux à la baisse ou de mieux les négocier au profit du client.

Suivant la période du prêt relais sec

La période est une donnée essentielle dans l’estimation du coût d’un prêt relais sec. En effet, lorsque l’on contracte ce genre de prêt, il faut réaliser le paiement le plus tôt possible pour ne pas rajouter des mensualités. Pour l’occasion, l’on doit donc opter pour le plus court délai à disposition. Dans le cas d’espèce, il s’agit du délai d’un mois. Ainsi, l’on ne versera qu’une seule mensualité à la banque.

Au cas où l’on passerait à deux mois, quelques euros vont s’ajouter. Cela augmentera au fur et à mesure que l’on décidera de prolonger le paiement. Avec le même processus, l’on aboutira au délai maximal de 12 mois avec un prêt relais qui coûterait 12 fois plus cher.

Comment faire un achat et une vente simultanée dans l’immobilier ?

Dans le secteur immobilier, l’achat et la vente simultanée relèvent souvent du parcours du combattant. Étape aussi délicate qu’elle peut être engagée, en théorie, l’opération sollicite énormément de tactiques et de connaissances. Dans ce ballet de transactions où ses implications financières et logistiques sont énormes, il devient impératif de serrer de près le concept. Découvrons ce qu’est la vente simultanée en immobilier.

Avant tout, le principe de l’achat-revente doit être assimilé. Il s’agit là d’effectuer d’abord l’achat d’un nouveau bien, et ce, avant de vendre l’actuel. Une attention particulière doit être portée sur l’offre du prêt relais, un financement transitoire censé couvrir l’acquisition du nouvel habitat en attendant la vente du premier. L’évaluation précise de la valeur du bien à vendre est, à ce titre, nécessaire.

Mieux vaut ensuite, tout mettre en œuvre pour vendre rapidement l’ancienne demeure. Diminuer le délai entre l’achat et la vente permet d’éviter les écueils financiers. On recommande vivement de se faire assister d’un agent immobilier pour maximiser les chances de réussite.

Pour finir, dans ce champ parsemé de complexité, l’importance de se faire accompagner par un notaire ne peut être surestimée. Légalement habilité à régir ces transactions, il assure la sérénité des opérations et évite les mauvaises surprises. L’achat et la vente simultanée dans l’immobilier requièrent une approche méthodique et sage.

Article similaire