Actu

Les banques vont moins prêter en 2020

Selon la Banque centrale européenne (BCE), les taux d’intérêt devraient rester inchangés. Le mois dernier, la BCE a annoncé l’introduction de mesures exceptionnelles pour faire face au ralentissement attendu dû au confinement.

L’ objectif est d’encourager les banques à prêter, en particulier aux entreprises, afin qu’elles puissent passer par cette période difficile et précaire mais temporaire… Cependant, certaines banques ont révisé leurs taux d’intérêt sur les prêts immobiliers aux particuliers jusqu’à 0,05 point et jusqu’à 0,4 point pour toute période et un profil pour le mois d’avril.

A découvrir également : Investir dans l’immobilier en région roannaise

Le climat tendu sur les taux immobiliers

Les prix de l’immobilier pour le mois d’avril étaient de Mars. Suite à l’introduction de nouvelles recommandations du Haut Conseil de stabilité financière (HCSF), qui appelle les banques à limiter leurs conditions, une nouvelle question d’actualité qui a un impact fort sur lemarché du crédit immobilier a celui du coronavirus.

En raison des mesures de confinement du gouvernement liées à la crise de Covid-19, il ne devrait pas y avoir d’impact significatif sur les prêts immobiliers. Depuis le début de l’endiguement, les banques tentent de maintenir leurs activités en dépit de très petits nombres. Il est encore possible de faire un prêt immobilier, mais la priorité des banques reste le traitement des dossiers en suspens et leur achèvement, mais surtout, pour faire face aux exigences des professionnels et des entreprises qui sont particulièrement touchés par cette crise. Il convient de noter que le nombre de demandes de financement a fortement diminué après l’annonce du gouvernement. Face à une situation critique, de nouvelles questions surgissent de la part des propriétaires d’un prêt immobilier ou des futurs acheteurs qui ont ralenti le marché.

A lire aussi : Les prix explosent, la demande suit : vent de folie sur les bureaux parisiens

Normalement, à cette période de l’année, les banques s’efforcent depour produire une attractivité sur le marché immobilier, mais dans cette situation exceptionnelle de Covid-19 banques font le contraire, et leurs taux d’intérêt corrélés avec l’année OAT, qui, le 07 avril 2020 de 0,07% à 0,169% la veille (6/4/20).

Devrions-nous avoir peur de l’arrivée du Coronavirus pour son prêt immobilier ?

Quant aux emprunteurs, le traitement des dossiers est susceptible d’être affecté. Compte tenu du contexte, le temps de traitement des fichiers est de plus en plus long. Il est important de signer un contrat de vente avec des conditions suspensives pour obtenir un prêt dans 90 jours (délai maximum). Il convient de rappeler que le gouvernement a annoncé le 25 mars que le droit de retrait pour un achat immobilier, qui est généralement pour 10 jours, est exposé pendant toute la période de l’état d’urgence sanitaire. Par conséquent, l’acheteur a tout le temps de penser au raffinement de son achat(si le compromis a déjà été signé, mais que le délai de rétractation n’est pas dépassé, il bénéficie également de cette commande).

Bien que l’Italie ait décidé de geler le remboursement des prêts immobiliers, ce n’est pas le cas en France. Depuis l’annonce du Président de la République jeudi 12 mars, « l’Etat assumera la compensation des employés qui sont contraints de rester à la maison ». Il n’y a aucune raison de suspendre les données hypothécaires. En raison du soutien financier proposé par le gouvernement, aucune perte significative de revenus n’est prévue. Néanmoins, il est tout à fait possible d’alléger le coût de son prêt au logement dans certaines conditions, qui sont décrites dans l’offre de prêt.

Astuces pour briser votre crédit

Selon Credixia, les emprunteurs confrontés à des difficultés financières pour le remboursement de leurs prêts au logement peuvent utiliser trois leviers : soitsuspendre temporairement le remboursement du prêt, ou de faciliter le versement mensuel ou la dernière option faire le prêt pour racheter la concurrence.

  • La clause de modularité : Vous avez la possibilité de réguler et de réduire vos remboursements mensuels. Cela a pour effet d’augmenter la durée de l’hypothèque.
  • La clause de suspension : Vous pouvez geler partiellement le remboursement, soit en suspendant le remboursement, mais en continuant à payer des intérêts, soit en arrêtant le remboursement du capital et des intérêts.
  • Faire un rachat de prêt auprès d’une autre banque concurrente afin de bénéficier d’un taux de crédit et d’assurance inférieur à celui obtenu lors de la mise en place du prêt.

29 avril 2020
Show Buttons
Hide Buttons

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

Merci!